Alors que la DDR3 SDRAM a plus que joué les prolongations - JEDEC annonçait le standard en 2007 pour remplacer la DDR2 SDRAM de 2003 remplaçant elle même la DDR SDRAM de 2000 - il semblerait que la DDR4 SDRAM n'ait pas le droit à un cycle de vie aussi long. Sortie en 2014, la nouvelle technologie commence à peine à se démocratiser sur la fin 2016 avec Skylake/Kaby Lake et Ryzen, mais n'aura peut-être pas la chance de vivre plus de 10 ans comme sa grande soeur, JEDEC prévoyant déjà l'avenir.

 

Dans un billet tout à fait officiel, JEDEC estime que la DDR5 SDRAM sera commercialisable en 2018, promettant des bande passante et densité doublées par rapport à la DDR4 SDRAM. En faisant quelques calculs sur cette base, tout en sachant que la DDR4 a culminé à 2400MHz (sans parler de surcadençage), on pourrait alors espérer de la DDR5 à 4800MHz (ou plus sagement à 4266MHz pour rester sur un double du plus standard DDR4-2133). Ceux qui se sont saignés pour un kit de DDR4-4266 n'y verront pas une révolution (surtout quand on sait que les puces Ryzen ont actuellement du mal à encaisser 3200MHz), mais cela permet d'espérer encore mieux à l'avenir.

 

Au passage, JEDEC met en avant sa DIMM hybride NVDIMM-P (Non-Volatile Dual Inline Memory Module, Persistent) qui permettra de développer de nouvelles solutions à base de mémoire, un peu comme Intel le fait avec ses accélérateurs Optane. Ces derniers ne déchainent pas les passions à leur arrivée sur le marché, mais si la chose se démocratisait sur toutes les plateformes (AMD comprises), il y aurait certainement un intérêt à trouver des interfaces mémoires véloces pour accélérer les échanges entre les composants de nos bécanes. En attendant 2018 pour découvrir ce que JEDEC nous réserve, espérons pour l'instant une baisse du marché de la RAM et du stockage sur puce NAND, les tarifs étant toujours à la hausse.

 

turbo

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 24 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !