Alors que la dernière génération de CPU Threadripper s’arrête à Zen 2 avec les 3960X, 3970X et 3990X (côté grand public) et les 3945WX, 3955WX, 3975WX et 3995WX, voilà que la gamme se met enfin à jour en Zen 3... mais pas pour tout le monde. En effet, probablement du fait d’une demande faible sur le segment HEDT — avec 16 cœurs dans le 5950 X, le « grand public » ne doit pas trop aller marcher sur les plates-bandes du socket TR4 — adjoint à l’effet COVID, les rouges ont décidé de décliner en premier leurs nouveaux processeurs dans une série PRO uniquement. De toute manière, Zen 3 étant déjà âgé de quasi 2 ans, pas sûr que ces bouzins soient le meilleur choix, même pour un power user, à moins d’un besoin spécifique.... qui risque fort de verser dans le domaine de l’activité professionnelle.

 

threadripper pro 5000 vs intel [cliquer pour agrandir]

5 CPU pour les gouverner tous !

 

Mais revenons plutôt sur les p’tits gros nouveaux : au nombre de 5 grâce à l’apparition d’un modèle à 24 cœurs/48 threads, ces Threadripper PRO autorisent enfin l’intégration de 64 cœurs Zen 3 maximum (et 12 minimum) dans un facteur de forme réduit, une qualité dont ne peut pas se vanter le concurrent bleu, dont la version haute performance de sa gamme est encore en... Ice Lake, sur la Scalable Platform, faute de Sapphire Rapids. Si jamais votre budget ne vous permets pas le plus testicouillu 5995WX, alors AMD a pensé à vous avec un 5975WX à 32 cœurs, un 5965WX à 24 cœurs un 5955WX pour 16 cœurs et, enfin, le dernier 5945WX pour 12 de ces cœurs : il y en a pour tous les goûts !

Concernant les caractéristiques précises, il ne s’agit ni plus ni moins que des configurations logiques héritées des EPYC Milan (à l'exception du dodécacore), déclinées sur un socket sTRX4 orienté « station de travail », et sans 3D V-Cache. Ainsi, le 7 nm TSMC planaire — enfin, FinFET sans stacking — est à l’œuvre, offrant toujours ses 32 Mio de cache par CCX, comprenez die de 8 cœurs intégrés sous les capots, dans la limite de 8 de ces CCX par processeur. Les fréquences sont également en hausse avec 4,5 GHz sur tous les modèles ; ce qui engendre sans surprise un TDP gargantuesque de 280 W — inchangé par rapport à la gamme Threadripper 3000 précédente. Rajoutez un maximum de 128 lignes PCIe 4.0, des extensions AMD Pro intégrant entre autre la Shadow Stack, version rouge de l’Intel CET, et voilà pour le tour d’horizon de ces gros bouzins.

 

Les Threadripper 5000 contre le géant bleu : fight ! [cliquer pour agrandir]

La comparaison avec le concurrent est frontale, mais face à une architecture Skylake re-refresh jusqu’à l’os, la victoire n’est guère difficile

 

Évidemment, les prix ne sont pas encore rendu publics, mais cela risque de piquer très fortement, positionnement pro obligeant. En outre et pour cette même raison, ces CPU seront principalement vendus intégrés dans des stations de travail, particulièrement chez Lenovo, dont la ThinkStation P620 avait déjà étrenné les versions Zen 2 : la mise à jour du modèle est donc immédiate, et le système propose en premier ces fameux Threadripper 5000. Quant aux joueurs, aux amateurs de grosses machines et aux vidéastes en free-lance (coucou les Comptoiroscopes et autres performances tests !), hé bien, il va falloir encore attendre !


Un poil avant ?

Le refresh RDNA 2 serait assez proche

Un peu plus tard ...

Elles finiront bien par arriver, ces Arc Alchemist !

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !