En écho à cette brève de septembre sur le risque d'une récidive de la pénurie Intel-ienne, des OEM auraient (encore une fois) publiquement discuté de son état et de ses conséquences sur leur commerce lors du Canalys Channels Forum à Barcelone. Les représentants respectifs des OEM en question  - HP et Lenovo, deux partenaires majeurs d'Intel - se seraient lamentés d'une année difficile à cause de la difficulté persistante de l'approvisionnement en CPU complexifiant  leur commerce habituel et son rythme.

 

En sus, Alex Cho - Personal System Business president chez HP - aurait expliqué que la pénurie touche l'ensemble du catalogue Intel plutôt que des processeurs spécifiques  et qu'il faut s'attendre à ce que la situation perdure encore au moins pour 1 ou 2 trimestres supplémentaires. De son côté, Gianfranco Lanci - le COO, Chief Operating Officier / Directeur d'exploitation - de Lenovo accuserait la pénurie d'avoir carrément entravé la croissance du marché du PC sur le dernier trimestre - marché qui a grimpé approximativement de 4%, mais aurait pu atteindre les 7 à 8% selon le COO. 

 

 intel refresh bob swan blancheur mute cdhAh voilà, tout s'explique !

 

Pour ne rien arranger, Intel serait toujours encore pointé du doigt pour son silence borné sur les causes exactes de cette pénurie, si l'on en croit les paroles du PDG de Canalys, Steve Brazier. Ce dernier aurait affirmé qu'Intel "ne dit rien à personne et aucun d'entre eux ne sait donc exactement pourquoi" les processeurs des bleus sont si difficiles à sourcer depuis déjà plus d'un an. Il ne fait aucun doute que ce comportement du fondeur doit en frustrer plus d'un de ses partenaires et n'aide pas à faire renaître la confiance - en dépit des promesses de transparence d'Intel fin 2018 après avoir été déjà fortement critiqué. Toujours selon Steve Brazier, il n'y aurait même aucun signe de solution à court terme !

 

The interesting thing is the PC vendors do not know. They have no better information than we have. There is no sign of a short-term fix." - Steve Brazier, CEO Canalys.

 

En juillet, un peu avant l'annonce des résultats trimestriels, Bob Swan - PDG Intel - avait affirmé qu'il s'était déjà excusé auprès des constructeurs partenaires un peu plus tôt dans l'année en s'engageant à ce qu'Intel ne soit plus jamais une contrainte sur leurs activités. Néanmoins, les propos de HP, Lenovo et Canalys suggèrent  que ce serait toujours le cas et que très peu aurait en fin de compte réellement changé depuis. Faudrait-il pour autant faire de cette pénurie le seul bouc émissaire du flottement du marché du PC en 2019 ? Probablement pas.

 

En attendant, Intel a rapidement réagi à la nouvelle avec un commentaire officiel auprès de Tom's Hardware US pour clarifier sa situation et surtout réitérer des propos déjà entendus auparavant, notamment en rappelant ses investissements supplémentaires pour sa production en 14 nm - qui aurait été améliorée de 25% - et en 10 nm. Le fondeur ressort aussi encore une fois la carte d'une "demande plus forte que prévu" sur le marché du PC, et face à laquelle il travaillerait dur afin d'y répondre et planifierait ainsi d'augmenter encore sa capacité de production d'ici 2020. Bref, c'est grosso modo le même refrain que l'année dernière, rien de vraiment nouveau là-dedans. (Source)

 

We continue working to improve the supply-demand balance for our PC customers. We invested an added $1 billion in capital to achieve more capacity and flexible supply. As a result, we increased our 14nm capacity by 25% while also ramping 10nm production. We’ve improved our supply every quarter. However, in the first half of 2019 we saw PC customer demand that exceeded our expectations and surpassed third-party forecasts. We are actively working to address the supply-demand challenge, and we expect supply in the second half will be up compared to the first half. We continue to prioritize available output toward the newest generation Intel Core products that support our customers’ high-growth segments, and we plan to further increase our output capacity in 2020." - Intel.

Un poil avant ?

Comet Lake leaké, voici les successeurs des Coffee Lake

Un peu plus tard ...

TSMC aussi a le feu au derrière !

 Intel et la pénurie, une histoire qui dure, au grand dam des fabricants et autres partenaires qui s'en plaignent...  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !