Avec Zen, AMD se doit de revenir au niveau de la concurrence côté performances. Certains diront qu'Intel leur a facilité la tâche en faisant stagner l'évolution de ses puces, mais Lisa Su semble aussi consciente que "juste" rattraper le retard ne suffira pas à positionner son produit face à un aussi gros concurrent.

 

Non, pour que Zen perce, il faut que la puce ait quelque chose à proposer que celles d'Intel n'ont pas. Ce petit plus, ça semble être le chiffrement des données qui circulent vers la RAM grâce à l'ajout d'un microcontrôleur (ARM Cortex A5) directement dans le SoC. Ce Secure Processor chiffre les données avant qu'elles ne partent vers la mémoire vive de la machine, assurant un niveau de sécurité supplémentaire.

 

amd zen secure processor

 

Il est certain que le joueur veut des performances pour que ses jeux moulinent au mieux, mais ça n'est pas le seul marché à prendre grâce aux architectures processeurs et ce n'est certainement pas le plus juteux. Avec le "Cloud Computing" qui ne fait qu'évoluer, les services distants qui se multiplient (regardez les résultats financiers des offres de Facebook, Amazon, Google ou Microsoft pour rire) et un parc (serveurs, centres de données...) qui va continuer à s'étendre, le vrai gros gâteau se trouve dans le monde professionnel.

 

amd zen sev diagramCertains pourraient avoir peur de l'impact du chiffrement sur les performances, mais AMD semble assez confiante à ce sujet. Surtout parce que le Secure Processor est capable de ne chiffrer que certaines parties des données au besoin. D'ailleurs en plus de faire cela, il est aussi capable de donner un chiffrement différent à deux utilisateurs sur la même machine, assurant que l'administrateur n'aura pas les pleins pouvoirs sur les données d'un utilisateur. Pour donner un exemple concret (et imagé à droite), trois machines virtuelles sur une même machine physique n'auraient pas les mêmes clefs de chiffrement et seraient indépendantes des autres et de leur hôte.

 

Du coup, ce Secure Processor travaille sur deux fronts. Il y a la Secure Memory Encryption (SME) et la Secure Encrypted Virtualization (SEV) qui sont associées à du chiffrement matériel avec SHA (Secure Hash Algorithm). Dans un cas comme dans l'autre, on a du chiffrement AES 128-bit qui, sans être à l'épreuve des balles, promet un plus certain à une époque où la sécurité des données inquiète et fait couler pas mal d'encre.

 

On en apprend donc un peu plus sur Zen avant son lancement officiel et le choix fait par AMD semble logique en plus de pouvoir leur assurer des revenus. Le joueur n'y verra pas d'intérêt, mais savoir que l'architecture a plus à nous proposer qu'un simple rattrapage de l'écart existant avec les gammes Intel laisse présager qu'elle nous réserve encore quelques surprises. Sans être trop enthousiaste, car seuls les tests nous diront vraiment ce que Zen vaut, on peut féliciter une approche sensée de la part du constructeur. (source : TechPowerUp)

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 31 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • Corsair Carbide Air 740

Un nouvel Air chez Corsair   On se souvient tous du Carbide Air 540, ce boîtier double compartiment qui malgré toute l'attention apportée dans sa conception nous laissait...

 

Test • Intel Core i7-6950X

Broadwell-E expose ses 10 coeurs !   A la fin de l'été 2015, Intel lançait sa nouvelle gamme Mainstream basée sur la microarchitecture Skylake, succédant à Haswell et ...

 

Dans le cambouis • Connecteurs vidéo & définitions

Analogie du numérique par St VESA   L'évolution technologique des cartes graphiques déchaine les passions. Evolution de l'architecture des GPU, changement technologique p...