Les cartes graphiques de Zhaoxin, ça n'ébranle pas NVIDIA

Si les GPU chinois (comprendre, des puces fabriquées et désignées par des entreprises de derrière la grande muraille, au lieu de AMD et NVIDIA) reviennent de manière récurrente sur le Comptoir, les tests sont loins d’être légion, et pour cause : entre celle annoncée, mais non disponible, l’éloignement géographique et la compatibilité inconnue, pas facile de mettre la main sur un modèle. Or, cette fois-ci semble être la bonne pour un utilisateur de Bilibili, prénommé HOKI_.

 

Outre un sympathique cliché de cette Zhaoxin Glenfly Arise GT10C0, a également fuité chez les confrères de chez Tom’s un score GeekBench, et le résultat n’est pas vraiment reluisant. Il faut dire qu’entre les 2 Gio de DDR3 intégré sur un bus 64 bits, et une absence de couche logicielle sous Windows, il ne fallait pas trop en demander ! Avec seulement 579 points (pour une fréquence détectée de 2,7 GHz et 24 « cœurs » sans pour autant disposer de plus de détails architecturaux), la belle se fait devancer par à peu près tout ce qui calcule : les iGPU récents (Xe aidant… mais pas que), car il faut remonter à 2011 et le processeur graphique intégré Radeon HD 6480 de chez AMD pour trouver quelque chose d’à peu près aussi faiblard. Même la ridicule Intel HD 4000 (intégrée sur les Haswell d’Intel) devance tranquillement cette GT10C0 avec près de 950 points.

 

zahoxin gt10c0

Certes, on ne juge pas un livre par sa couverture, mais là, il y avait clairement des signes avant-coureurs du désastre (ici, une Zhaoxin Glenfly Arise GT10C0)

 

Bref, ceux qui espéraient une concurrence au duo Amdvidia (ou au trio en rajoutant Intel) vont se retrouver largement déçus, et ce n’est pas la maigre connectique d’un port VGA (!) et d’un port HDMI (de génération inconnue) qui va rassurer les foules. En même temps, vu la force de frappe de Zhaoxin, la nouveauté de la Chine sur le segment, et le procédé de gravure inconnu, de telles performances ne sont pas surprenantes. Reste que le développement de ces solutions est un premier pas vers un écosystème entièrement fait maison, car c’est bien là que réside l’objectif final du pays de Xi Jinping. À voir ce qu’il en sera dans quelques années ! (Source : Wccftech)

Un poil avant ?

Les derniers chiffres du smartphone en Europe... Et au Comptoir, ça donne quoi ?

Un peu plus tard ...

Après LUMI viendra JUPITER, le premier superordinateur exascale européen !

Et AMD non plus, à vrai dire ! Moins qu'une GT 510, le bousin ne viendra pas à la rescousse de la pénurie !

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !