Dans le monde des CPU, le RISC-V joue le rôle d’outsider : bien que poussée ces dernières années par diverses firmes — la Russie et la Chine au coin de la rue — la fondation ne propose pas (encore ?) de processeur haute performance décent compatible avec ce jeu d’instruction libre. Pour autant, le matériel n’est rien sans une partie logicielle, et, pour qu’un produit soit adopté rapidement, mieux vaut que la transition se déroule sans écueil.

 

Or, même si les interfaces de connexions sont standardisées, par exemple le bus PCI Express, cela ne signifie pas pour autant qu’un kit de développement RISC-V sera directement compatible avec toutes les cartes d’extension disponible. En effet, bien que Linux dispose désormais d’une version RISC-V fonctionnelle, du code est encore nécessaire afin de pouvoir faire usage des drivers qui y sont directement codés, en particulier du côté des cartes graphiques.

 

 

Or, un informaticien allemand du nom de Réné Rebe ayant investi dans une carte HiFive Unmatched (16 Gio de DDR4 de VRAM, un CPU RISC-V 64-bit doté de 4 +1 cœurs [4 U74 performants et un S7 plus économe gérant le tout] mais, surtout, un port PCIe x16) ainsi qu’une RX 6700 XT s’est mis en tête de faire fonctionner le tout ensemble. Puisque les pilotes amdgpu des rouges sont libres et directement insérés dans le noyau, il n’a fallu à notre aventurier que 10 h de travail afin d’obtenir son accélération graphique.

 

Pas question par contre d’y faire tourner Steam, essentiellement faute de version compatible et d’un colossal goulot d’étranglement côté CPU, mais l’effort est révélateur d’une possible colonisation des PC par cette ISA émergente. Certes, une telle opération semble ambitieuse au vu des échecs d’ARM dans ce même domaine ; mais, après tout, Valve vient bien de lancer sa propre console sous Linux, alors pourquoi pas le RISC-V ? (Source : Hackster.io)


Un poil avant ?

Windows 11 Insider 20000.100 : toujours plus de correctifs

Un peu plus tard ...

Audacity revoit ses soucis de confidentialité et s'excuse de la tourmente créée

 Grace au pilote libre AMDGPU, un développeur a pu faire mouliner une carte rouge sur une carte de développement RISC-V. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !