Si Arm est bien connu pour ses design de CPU destinés à l’informatique embarquée, ce n’est pas la seule activité de la firme. En effet, outre les microcontrôleurs — notamment présents dans les périphériques multicolores de joueurs —, les Britanniques proposent également des microarchitectures de GPU : les Mali, et ce depuis 2005. Loin de concurrencer NVIDIA ou AMD, les alternatives se trouvent surtout du côté des fabricants de SoC ARM semi-custom tel Qualcomm, dont les parties graphiques se nomment, quant à elles, Adreno.

 

Ainsi, Arm se doit de rester à la pointe de la technologie, ce qui signifie innover selon les deux principaux axes d’utilisation de ces puces : le jeu et le calcul — comprenez « machine learning » principalement pour ce second terme. Aujourd’hui, ce renouvellement prend la forme d’une gamme quasi complète, étalée sur 4 modèles : voyons ensemble de quoi il s’agit !

 

ModèleCibleMicro-architectureNombre de Shader CoresPerformances...... par rapport à ?
Arm Mali-G710
  • Jeu « AAA »
  • Smartphones premiums
Valhall (3ème itération) 7 à 16
  • + 20 % de performances en jeu
  • + 20 % en « durée de vie de batterie »
  • + 35 % en machine learning
Mali-G78 (même gravure)
Arm Mali-G610 Idem, mais pour moins cher 1 à 6  Non communiqué
Arm Mali-G510
  • Chromebooks
  • Premium smart TV
  • Casques VR autonomes
  • Tablettes
2 à 6
  • + 100 % de « performances »
  • + 22 % en « durée de vie de batterie »
  • + 100 % en machine learning
Arm Mali-G57
Arm Mali-G310
  • Téléphones d’entrée de gamme
  • Montre connectées
1
  • x6 en performance de texturing
  • x4, 5 en performances Vulkan
  • x2 en performances « Interface Android »
Arm Mali-G3

 

Le principe de base de cette nouvelle série n’est pas nouveau : intégrer toutes les nouvelles technologies dans le haut du panier avec le G710 — notez que tous ces GPU sont configurables selon 5 à 10 variations selon la cible, d’où l’absence de caractéristiques plus précises —, couper dans le nombre de cœurs pour obtenir un G610 compétent ; et finir le G510 et le G310 en mixant de l’Anicien et du nouveau. Au niveau microarchitectural, cette série X10 se base sur Valhall, un design datant de Q2 2019 (G-57/G-77), déjà rafraîchi en 2020 avec le G-68 et le G-78, en modifiant les Shader Cores. Ces derniers prennent en puissance via l’intégration d’une nouvelle unité d’exécution en leur sein, doublant les capacités en FMA, soit 64 FMA/cycles. Les Texture Units sont également retouchés pour doubler leur performance, au prix d’une surface seulement 20 % plus grande. Enfin, le Command Stream Frontend est introduit : remplaçant le précédent Job Manager, ce CSF est chargé de répartir les calculs sur les unités présentes, cette fois-ci selon un focus sur les nouvelles API du secteur, Vulkan en tête de liste.

 

arm mali g710

ll est bien notre GPU, non ?

 

Tout comme les cartes graphiques dédiées pour ordinateur portable, difficile de porter un jugement absolu sur ces nouvelles puces. En effet, les périphériques qui les intègrent sont loin d’être jugés seulement sur leur partie graphique et, du fait des usages divers possibles, il est ardu de s’avancer sur l’utilité ou non d’autant de performances. Reste à voir si Arm se fait (enfin ?) une place sur la scène des ordinateurs portables, hors Chromebook et mods de Rasberry Pi bien sûr. Étant donné les performances officielles, cela ne serait pas si loin... mais les promesses du marketing n’engagent que les clients aux yeux brillants qui les avalent ! (Source : Videocardz)


Un poil avant ?

Biomutant : biogadin ou biorgasme ?

Un peu plus tard ...

Windows Insider 21390, Microsoft Build 2021 et Nadella qui fait son show

 Des GPU chez ARM ? Hé oui, avec la série de Mali, les britanniques sont aussi sur les parties graphiques. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !