Décidément, le marché des GPU dédiés semble en attirer plus d’un. En effet, alors qu’Intel ne cesse de communiquer à propose de son architecture Xe, il semblerait que d’autres firmes soient attirées par les perspectives de profits. Des bruits avaient déjà couru à propos d’Apple, qui chercherait assez logiquement à bouter le duo AMD/NVIDIA après avoir fait la nique à Intel, mais ce n’est pas de la pomme dont il est question aujourd’hui.

 

La firme du jour se nomme Imagination Technologies, et n’en est pas à son coup d’essai en matière de cartes graphiques, puisqu’elle officiait déjà à ce poste dans les années 90 sous forme de cartes PCI (et non PCI e), avant de se faire bouter par les deux principaux acteurs actuels. À cette époque, la puce embarquée se nommait PowerVR, un nom qui a finalement subsisté en passant dans le domaine de l’informatique embarquée sur les terminaux mobiles.

 

Les cœurs de la Série B proposant un modèle BXT pour ordinateur de bureau, c’était sur-mesure pour notre comptoir !

 

Or, il semblerait que la firme ait choisi de sortir de son segment mobile pour revenir sur les GPU PC avec cœurs de la série B, dont les plus puissants seraient à destination du « gaming haut de gamme ». De ces puces taillées pour la 4 K et la 8 K, le rendu 3D ainsi que les jeux dans les nuages — reste à savoir s’il est question d’équiper les serveurs ou les clients — nous n’avons malheureusement aucune donnée plus précise, en particulier rien sur les performances des bousins, si ce n’est le support de Vulkan 1.2, OpenGL ES 3.0, OpenCL 3.0 et, côté OS, de Linux ainsi qu’Android (comprenez que Windows est hors-jeu).

 

Cependant, tout comme ARM, Imagination Technologies ne vend que des designs (IP, ou propriété intellectuelles), et ne produit pas elle-même ses dies : c’est ainsi que nous trouvons, au banc des intégrateurs, Innosilicon, une entreprise chinoise dont nous causions déjà hier.

Cette dernière produirait (enfin, ce n’est toujours pas elle le fondeur, mais probablement TSMC ou SMIC selon les virages politiques) dans un futur proche des cartes graphiques sous la gamme Fantasy utilisant ces cœurs de la série B de chez Imagination, plus précisément des BXT, qui permettraient d’atteindre « une densité de calcul 70 % supérieure à la concurrence » sans pour autant clarifier davantage le propos, ni même communiquer la finesse de gravure, qui reste du FinFET (N+1 de chez SMIC ?). Au niveau du facteur de forme, nous resterons sur des classiques cartes PCIe 4.0 incorporant de la GDDR6 et sortant de l’HDMI 2.1, sans plus de précisions. La maison-mère évoque également de terme de chiplet, mais il est difficile de le faire correspondre avec une quelconque description architecturale en l’absence de schématique explicative officielle. De quoi concurrencer les cadors du genre, et ainsi contrer les restrictions américaines ? Affaire à suivre... (Source : Twitter)

 

innosilicon fantasy

 Une archi GPU du monde mobile qui déboulerait sous la forme de carte dédiée : une expertise suffisante pour plaire à la critique ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 18 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !