Il faut le dire, les RX Vega ont laissé une impression mitigée face à la concurrence avec cette incapacité chronique à venir chatouiller le flagship du concurrent. Pourtant il y a eu débauche de technologie avec les Rapid Packed Math, la HBM2, mais hélas un GPU gros comme un GP102, qui pompe, des coûts élevés de fabrication pour tailler le PCB avec un étage d'alimentation aux exigences électriques de Vega, un refroidisseur adapté et encore la bonne vieille archi GCN maintes fois exploitée depuis 2012. Le fait est que les RX Vega rayonnent dans le milieu pro, mais l'aura n'est pas la même qu'avec un succès dans le milieu gaming où le marché est plus conséquent. AMD a bien conscience de cela, et a vu avec les Turing, une génération creuser encore plus le fossé avec son flagship la RX Vega 64.

 

On a beau se dire qu'AMD ne vise plus le high end gaming, ça ne semble pas satisfaire du tout Lisa Su. On ne sait pas trop ce qui se trame réellement, Vega 7nm pour les pros et Navi pour les joueurs ? Pour autant on imagine qu'AMD ne va pas s'arrêter à Navi qui est théoriquement la dernière itération qui sera déclinée encore à partir de GCN. On pense donc que Lisa Su parle de l'après Navi, mais qui sait, on pourrait avoir des surprises. Elle a en effet déclaré ceci :

 

We will be “competitive in high-end graphics, we’re making high-performing quality products and building a solid long-term foundation

 

Ca veut bien dire ce que ça veut dire. AMD est conscient que le fossé se creuse sur le segment haut de gamme GPU, et donc il semblerait qu'AMD ait élaboré une architecture future qui lui permettrait, au même titre que Ryzen, d'avoir une base solide pour les années à venir comme le fut Maxwell pour Nvidia.

 

De plus lors de la publication des derniers chiffres de la firme, la part d'argent générée par les GPU est en baisse, assez nettement, explosion de la bulle Nicki oblige On le souhaite réellement car nous nous voyons mal revivre le trou technologique Bulldozer qui nous a offert 5 ans de stagnation et des prix de malades. De plus il faudra compter sur Intel avec son Discrete GPU, qui a aux commandes non seulement une équipe déjà bien rodée, et des moyens financiers presque illimités pour une R&D qui pourrait faire très mal. Si AMD ne repart pas d'une feuille blanche, ou tout du moins de révise pas en profondeur GCN,  il va avoir du mal à l'avenir, Nvidia ne se gênera pas pour décliner Turing en 7nm voire une autre architecture (peu plausible vu les délais), et Intel devrait être prêt en 2020. Cela implique que 2019 va être une année charnière où chacun mettra ses pions en place. (Source barrons)

 

amdlogo

 Lisa Su reste optimiste dans ses futures cartes graphiques haut de gamme où elle pense être compétitive sur le segment haut de gamme. Pourvu qu'elle dise vrai ! 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 38 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués