Comme on s'y attendait, la conférence d'AMD au Computex a été riche en nouveautés d'un point de vue CPU, et tristounette d'un point de vue GPU. Tout d'abord parlons processeur. Le géant a annoncé Threadripper 2, et AMD avait une grande latitude d'action en partant de Threadripper 1. En effet si vous vous souvenez, il y avait 4 die Zeppelin dont 2 factices, ce qui laissait de la marge pour la suite. AMD a franchi le cap et TR2 comportera également des puces à 32 et 24 coeurs, soit le double de TR1 limité à 16 et 12 coeurs (le 8 coeurs était une vraie erreur de casting). Ils seront gravés en 12nm, et seront disponibles à compter de Q3 2018, exactement comme TR1 l'année dernière. Ils ont en revanche un TDP qui passe de 180 à 250W, des fréquences de 3 à 3.4 GHz selon la charge, et ils pédaleront sur les cartes X399 actuelles avec des restrictions : pas de canal direct d'accès mémoire pour deux dies Zeppelin dans ce cas. Pour en profiter, il faudra une carte mère X399 Refresh dont la MSi MEG X399 fraîchement dévoilée au Computex. Autre point, toutes les cartes actuelles X399 ne sont pas taillées pour supporter un tel TDP, elles devraient baisser les fréquences ou limiter pour ne pas déclencher les mécanismes de protection. Cela semble être une évolution logique, à voir comment Epyc évoluera de son côté.

 

threadripper2 slide

 

A ce sujet, Lisa Su a évoqué le futur du CPU. EPYC ne devrait donc pas évoluer vers le 12nm, mais directement vers le 7nm, le seul procédé qui puisse outrepasser l'architecture de 4 dies Zeppelin désormais propriété de TR2. Ils utiliseront l'architecture Zen 2 et seront samplés durant le second semestre 2018, le planning de lancement semble confirmé pour 2019, ce qui implique qu'il devrait en être de même pour Ryzen 2.

 

zen2 epyc slide

 

On glisse sur les GPU, et là c'est la tristesse comme prévu. AMD n'a rien de nouveau pour les gamers en 2018, et on ne sait rien pour 2019. En l’occurrence, la démonstration de la première Vega Instinct en 7nm ravira tous ceux qui veulent faire du machine learning et autres activité de GPU Computing, mais ne rassurera pas les joueurs. La puce est gravée en 7nm LPP chez GloFo, il y a fort à parier que Vega 7nm ne restera que sur ce segment désormais, et que la partie gaming devrait sauter directement sur Navi l'année prochaine. Une piécette est en jeu té !

 

vega 7nm slide

 

On ne parlera pas du lancement de la Vega Nano comme une nouveauté puisque cette même carte était déjà dévoilée l'année dernière en août quand AMD a lancé Vega. Sauf que depuis le géant a fait le mort sur cette carte, ce n’est pas une surprise de la revoir en vie étant donné que Powercolor avait relancé la chose il y a quelques semaines déjà. C'est une version Vega 56 qui a un TDP plus souple et une consommation moindre que l'autre Vega 64. Elle est donnée comme dispo de suite, mais on n'a ni les prix ni les fréquences exactes. Donc hormis le fait qu'elle arrive on ne sait rien de plus à son sujet qu'on ne savait déjà depuis un an... à part un changement de look. D'ailleurs c'est le modèle TUL qui a été exposé, quid des autres acteurs du marché ? Vont-ils suivre ou est-ce une exclusivité Powercolor ?

 

rx vega56 nano

 

Comme vous le voyez, AMD souffle le chaud et le froid, et confirme hélas nos craintes sur le segment qui vacille, le GPU pour joueur. A la manière de Nvidia, AMD va chercher l’oseille sur les segments porteurs, c'est à dire le GPU Computing au sens large, et ce d'autant plus facilement que ses puces Vega sont en souffrance sur le gaming avec pourtant toutes les technologies de pointe à sa botte.

 AMD comme prévu a donné sa conférence lors du Computex. Quels sont les points marquants et ceux qui le sont moins ? Bilan ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 21 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
zone limitée - permis de ragotage requisouverts aux ragoteurs logués