COMPTOIR

Il était déjà question au début de l'été d'une révision à la baisse des ambitions des clients majeurs de TSMC et comme la situation n'a clairement pas évolué dans le bon sens entre-temps, cette rumeur revient désormais à la charge ! Le pourquoi de la chose n'a évidemment pas changé : incertitudes sur le marché, stocks trop élevés, demande en forte baisse, baisse globale des dépenses, etc. Si en apparence TSMC ne connaît pas vraiment encore la crise, il y a de très fortes chances à ce que le fondeur soit à son tour pris dans la tourmente du marché au fil des prochains mois.

 

tsmc 2 nm usine eclairage trokoul

 

En effet, selon DigiTimes, non seulement MediaTek, mais aussi NVIDIA et AMD auraient désormais fortement revu à la baisse leurs commandes de wafers et de puces, d'une part dans l'idée de produire moins pour ne pas se retrouver coincé pendant trop longtemps avec un stock conséquent sur les bras, d'une autre part pour échapper aux hausses des prix quasi certaines chez TSMC et auxquelles la possibilité de s'y soustraire semble déjà particulièrement compromise. Ce n'est plus un secret qu'AMD et NVIDIA doivent actuellement gérer le coup d'un inventaire trop important et d'une baisse significative des ventes. AMD a déjà prévenu s'attendre à un effondrement de 53 % des ventes de CPU pour Q3 par rapport à Q2. Chez NVIDIA, les derniers résultats en date ont déjà été très révélateurs et ce n'est pas par hasard que le constructeur multiplie à présent les « nouveaux » produits, telle qu'une RTX 3060 Ti avec GDDR6X ou encore une RTX 3070 Ti avec un gros GA102 fortement castré. À ce stade, seul Apple, le client numéro 1 de TSMC et l'un des rares acteurs à toujours afficher des résultats exceptionnels aurait pour l'instant maintenu le cap avec ses commandes.

 

Bien entendu, les nodes actuels ne seraient pas les seuls à être impactés, la production du nouveau node N3 de TSMC aurait aussi été affectée. Il se murmure que les premiers clients principaux du 3 nm (N3E notamment) auraient temporairement annulé leurs commandes en attendant de voir l'évolution du marché. On ne sait pas quels seraient les acteurs concernés, mais il serait question d'Intel, MediaTek, NVIDIA, AMD, Qualcomm et Broadcom. Ceci aurait en retour poussé TSMC à réduire de 40 à 50 % ses propres diverses commandes, propulsant de fait dans la tempête la partie de la chaine d’approvisionnement dépendant fortement de son activité.

Par la même occasion, TSMC aurait encouragé bon nombre des ses employés à faire une grande pause et à passer du temps avec leur famille, ce qui aura bien évidemment été interprété comme un mauvais signal, au point où TSMC s'était senti obligé d'intervenir pour expliquer que ce repos était bien mérité après trois années très intenses et indispensable avant que les affaires ne reprennent réellement. (Source)

Un poil avant ?

Ajout de tests "pro" au dossier RTX 4090

Un peu plus tard ...

Intel Sapphire Rapid...ement continue à perdre de l'intêret !

Les 21 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !