L'avenir de l'union d'AMD et de Xilinx semble désormais bien plus radieux que celui d'Arm et de NVIDIA - une tentative qui serait d'ailleurs sur le bord de la rupture selon les dernières nouvelles -. puisque l'autorité chinoise de régulation des marchés (SAMR ou State Administration for Market Regulation) a finalement officiellement annoncé être prête à donner son feu vert, environ 1 an et 3 mois après l'annonce par les 2 partis concernés ! En effet, à ce stade tout le monde n'attend plus que la bénédiction de Beijing (comme c'est souvent le cas dans ce genre d'affaires), toutes les autres autorités de régulations à travers le monde ayant apparemment déjà donné la leur entre-temps si l'on en croit le Nasdaq.

 

Mais attention, ça ne veut pas dire que l'affaire est déjà bouclée et pour de bon dans la poche d'AMD, que nenni ! Effectivement, l'accord de la Chine ne sera en aucun cas inconditionnel, mais accompagné d'un bon nombre de... conditions à respecter, et ce pendant les 6 premières années suivant l'acquisition, qui ne pourra donc n'avoir lieu que si AMD et Xilinx acceptent de s'y soumettre sans trop réchigner. Voici de quoi il est question (attention, traduction Google du communiqué officiel en chinois, Chaowei c'est AMD) :

 

(1) Lors de la vente de Chaowei CPU, Chaowei GPU et Xilinx FPGA sur le marché intérieur de la Chine, les ventes liées ne doivent en aucun cas être forcées, ou toute autre condition de transaction déraisonnable doit être attachée ; les clients ne doivent pas être gênés ou restreints de acheter ou utiliser seuls les produits susmentionnés ; les clients qui achètent seuls les produits susmentionnés ne doivent pas être discriminés en termes de niveau de service, de prix, de fonction logicielle, etc.

(2) Sur la base de la coopération existante avec les entreprises nationales chinoises, promouvoir davantage la coopération pertinente et continuer à fournir Chaowei CPU, Chaowei GPU, Xilinx FPGA et logiciels connexes au marché intérieur chinois conformément aux principes d'équité, de caractère raisonnable et non-discrimination, accessoires.               

(3) Assurer la flexibilité et la programmabilité des FPGA Xilinx, continuer à développer et assurer la disponibilité des familles de produits FPGA Xilinx, et s'assurer que leurs méthodes de développement sont compatibles avec les processeurs ARM.

(4) Continuer à assurer l'interopérabilité du processeur Chaowei, du GPU Chaowei, du FPGA Xilinx et des processeurs , GPU et FPGA tiers vendus sur le marché intérieur chinois ; le niveau d'interopérabilité mentionné ci-dessus n'est pas inférieur à celui du processeur Chaowei, Chaowei Niveau d'interopérabilité entre les GPU et les FPGA Xilinx ; les informations, fonctionnalités et échantillons sur les mises à niveau d'interopérabilité doivent être mis à la disposition des fabricants tiers de CPU, GPU et FPGA dans les 90 jours suivant la mise à niveau.

(5) Prendre des mesures de protection pour les informations des fabricants tiers de CPU, GPU et FPGA, et signer des accords de confidentialité avec les fabricants tiers de CPU, GPU et FPGA ; stocker les informations confidentielles des fabricants tiers de CPU, GPU et FPGA dans indépendants et dans des systèmes matériels qui ne communiquent pas entre eux. »

 

En effet, ça fait un sacré paquet de trucs à respecter et avec ça, AMD-Xilinx devront également soumettre un rapport semestriel sur la bonne mise en oeuvre de leurs engagements auprès de la SAMR. Passé la période de 6 ans, le couple pourra demander la fin de ce « contrat », que la Chine aura tout le loisir d'accepter ou non en fonction des conditions du marché. Il va de soi que toute violation et tout manquement aux obligations précitées exposera AMD-Xilinx à des sanctions. Est-ce que ces demandes sont des premières pour ce type de fusion ? Ou sont-elles parfaitement standards ? À vrai dire, on en sait rien.

 

En tout cas, la balle est maintenant dans le camp d'AMD et de Xilinx, à eux d'en juger si les conditions énoncées sont suffisamment acceptables. Le cas échéant, plus rien ne devrait empêcher la conclusion de cette transaction de 35 milliards de dollars (réglée à 100 % en action) et à AMD de mettre la main sur le numéro 1 du FPGA ! Ce qui ne devrait pas manquer de rendre AMD beaucoup plus compétitive face à Intel, maison mère du concepteur de FPGA Altera depuis 2015. (Source)

 

logo amd xilinx


Un poil avant ?

Be Quiet! étends sa gamme Pure Power 11 FM à 1000W

Un peu plus tard ...

Ça y est, la HBM3 est officiellement un standard du JEDEC

 Le plus dur a été fait, on peut dire que l'affaire est dans le sac ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !