COMPTOIR

Ce qui était parti pour être la plus grosse transaction dans l'industrie du semiconducteur (mais en dehors, il faut avouer que 40 milliards de $, ça fait désormais presque un peu pipi de chat face aux 69 que Microsoft veut dépenser pour Activision Blizzard) et un succès de taille pour le patron Jensen Huang pourrait en fin de compte se terminer en flop ! Il y a déjà eu beaucoup de rumeurs autour de cette affaire depuis l'annonce initiale, en voici une nouvelle. Elle nous vient de chez Bloomberg, avec son portfolio de sources « proches de l'affaire » et qui souhaitent plus que tout « rester anonymes », naturellement.

 

On nous dit à présent que NVIDIA préparerait en douce ni plus ni moins l'abandon du projet d'acquisition, pour la simple et bonne raison que pratiquement aucun progrès n'aurait pu être fait dans l'obtention des accords requis pour faire passer cette bien grosse pilule auprès des autorités de régulations. NVIDIA aurait même déjà informé ses partenaires de ses nouveaux sentiments négatifs.

En parallèle, SoftBank aurait ainsi débuté les préparations pour introduire Arm en bourse, probablement un peu à contrecœur. Le groupe japonais avait apparemment déjà considéré cette option, mais il l'aurait laissée de côté au profit d'une revente de son investissement, jugée (beaucoup) plus rentable qu'une simple IPO. Pour l'anecdote, une autre rumeur début janvier affirmait que c'est SoftBank qui avait approché et convaincu NVIDIA de racheter Arm, et non l'inverse. Il faut savoir aussi qu'en cas d'échec, NVIDIA perdra 3,25 milliards de dollars (2 milliards d'acomptes et 1,25 milliard pour « résiliation anticipée ») au profit d'Arm et de SoftBank.

 

Mais il ne faudrait pas non plus crier victoire (ou défaite, selon votre avis sur le sujet) trop tôt, puisque ces mêmes sources affirment aussi que NVIDIA et Arm sont toujours en pourparler avec les autorités compétentes dans l'espoir d'une percée, et aucune décision définitive n'a déjà été prise. Sachez d’ailleurs que publiquement et officiellement, aucune des deux compagnies n'a jusqu'à présent partagé une telle position, bien au contraire. En effet, NVIDIA et SoftBank ont tous deux encore rappelé récemment leur engagement pour la réalisation de ce transfert de propriété et leur espoir d'une résolution favorable.

 

nvidia arm mariage ftc pas daccord cdh

 Vitrail de sécurite ou pas, on sent que ça ne risque plus de tenir très longtemps...

 

Du coup, que penser ? Au fond, il est tout à fait envisageable qu'il y ait du vrai dans cette nouvelle rumeur. Après tout, les choses sont déjà bien mal engagées : l'Angleterre a lancé une enquête de 6 mois usant du prétexte de la sécurité nationale, l'Europe a démarré une investigation de 90 jours, puis la FTC a carrément engagé des poursuites aux USA pour bloquer la fusion et avec tout ça, la Chine — de laquelle beaucoup s'attendent dans tous les cas tôt ou tard à un rejet du rachat — aussi a déjà mis des bâtons dans les roues à sa manière, notamment avec un démarrage particulièrement tardif de l'étude du dossier.

De ce fait, qu'on nous dise aujourd'hui que cette affaire — à laquelle énormément résistent et très peu d'analystes ont donné une grande chance de réussite — va capoter peut sembler plus que crédible vu les circonstances. Et ce ne serait pas la première fois qu'une affaire comme celle-ci trébuche, Qualcomm avait laissé tomber sa tentative d'achat de NXP pour 44 milliards de dollars en 2018, après pas moins de deux ans de calvaire administratif. Wait and see...

Un poil avant ?

Le Ryzen 9 6900HX mettrait une petite rouste à son prédecesseur, mais brillerait moins face à la concurrence

Un peu plus tard ...

Nouveau record de fréquence pour la DDR5

Entre forte opposition et absence de progrès, NVIDIA et SoftBank auraient décidés de jeter l'éponge...

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !