Voilà, ASML aussi a bouclé son exercice comptable de 2021 et a donc pu partager ses derniers résultats. Parmi les chiffres phares, nous avons 18,6 milliards d'euros de ventes en 2021 et un bénéfice net de 6 milliards d'euros ! L'année 2021 aura terminé en beauté avec 5 milliards de chiffre d'affaires et un bénéfice net de 1,7 milliard d'euros. Et avec tout ça, le carnet de commandes de l'entreprise est absolument plein à craquer, l'avenir semble clairement assuré et c'est bien pourquoi le constructeur va plus que jamais se concentrer à préparer celui-ci au mieux !

Mais d'abord, voici une jolie présentation résumant toutes les données intéressantes à connaître du commerce de l'entreprise, le tout comparé à l'exercice de l'année précédente. L'EUV est indéniablement au coeur du travail d'ASML, une activité qui a généré 41 % de ventes en plus, pour un total de 6,3 milliards d'euros environ. 42 systèmes ont été livrés et installés en 2021. La machinerie DUV n'est toutefois pas en reste, cette activité-ci a enregistré une croissance de 25 % et se trouve encore légèrement en tête des ventes avec 7 milliards d'euros.

 

asml bilan 2020 vs 2021 [cliquer pour agrandir]

 

Au passage, ASML avait aussi de bonnes nouvelles concernant l'incendie dans son usine à Berlin, sujet que nous avions couvert. En fin de compte, le constructeur pense que celui-ci n'aura pas d'impact majeur sur sa production de scanners EUV et il s'attend d'ailleurs à une croissance de 20 % des ventes sur l'année 2022. Plus exactement, ASML espère construire et livrer 55 systèmes EUV cette année ! Notons que l'entreprise a maintenant aussi revu sa manière de compter. Ainsi, un scanner EUV livré ne sera pris en compte dans les résultats uniquement dès lors qu'il aura été qualifié et entamé la production de wafers chez le client.

 

Mais l'avenir ne sera pas que fait d'EUV « normal », mais aussi à l'EUV High-NA (High Numerical Aperture) - la prochaine "étape majeure" en lithographie, considérée comme essentielle pour le passage au 2 nm et au-delà (ou en-dessous, si vous préférez) ! Une nouvelle génération en cours d'élaboration et fortement soutenue par Intel depuis plusieurs années déjà - le fondeur avait acheté un premier système TWINSCAN EXE:5000 en 2018. Celui-ci n'était alors prévu que pour des essais, mais Intel a maintenant aussi passé commande pour les nouveaux TWINSCAN EXE:5200, une première dans le carnet d'ASML ! Le nouveau modèle ciblera cette fois-ci une production de 200 wafers par heure, donc potentiellement plus de 145 000 wafers par mois ! Les premiers systèmes devraient être livrés en 2024, avec l'espoir d'en démarrer l'opération de production en volume en 2025.

 

De toute évidence, cet achat s'insère dans la volonté d'Intel de combler son retard non négligeable sur la concurrence avec la lithographie EUV, dont Intel ne se sert toujours pas chez lui dans le cadre d'une production commerciale. L'objectif est donc maintenant de se bouger les fesses, pas pour se contenter de simplement revenir à niveau, mais bel et bien pour prendre les devants ! À voir si d'autres seront aussi intéressés par l'EUV High-NA d'ASML, nul doute que ce dernier en serait ravi. Un seul autre EXE:5000 a été commandé au trimestre dernier, mais l'identité de l'acheteur n'est pas connue. (Source)


Un poil avant ?

Du "Wi-Fi 7" déjà en action chez Mediatek !

Un peu plus tard ...

AMD ne pense plus que 4 Go de VRAM sont insuffisants

Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !