Chaque nouvelle offensive de la Chine contre le minage et les cryptomonnaies au fil des dernières années a revêtu un caractère un peu différent à chaque fois. Bien qu'un peu moins de monde semble aujourd'hui prendre la « menace » au sérieux ou s'en inquiéter, alors que le pays avait déjà plusieurs fois par le passé déclaré l'illégalité de la chose, on dirait que la Chine est cette fois-ci bien décidée à infliger le camouflet final à cette activité gourmande en énergie (dont la production et l'usage font actuellement l'objet de toutes les attentions derrière la Grande Muraille), mais qui facilite et encourage aussi la fuite des capitaux (et ça, ce n'est jamais vu d'un très bon oeil, encore moins en période de trouble avec Evergrande).

 

Dans un contexte où la Banque populaire  de Chine a officiellement déclaré comme illégale toute transaction liée de près ou de loin à la cryptomonnaie, le géant de l'e-commerce Alibaba a annoncé hier qu'il allait mettre fin à ses services et à la vente de matériel pour le minage. Ainsi, à partir du 8 octobre 2021, toutes les ventes liées au minage et aux cryptos seront traitées comme étant des activités illicites, et donc bannies. La mesure d'Alibaba concerne autant les machines spécialisées pour le minage (comme les ASIC) et autres accessoires, que tous logiciels utilisés pour l'obtention des monnaies virtuelles, ainsi que les différents tutos pour le minage. Par conséquent, les catégories « Blockchain Miner accessories » et « Blockchain miners » disparaîtront du site du vendeur. Du coup, faut-il en déduire que des entreprises telles que Bitmain et Canaan risquent d'en souffrir au passage ?

 

panneau interdit asic cdh

 

Bref, la Chine semble cette fois-ci tenir le bon bout dans sa lutte contre les cryptomonnaies et le minage, bien décidée à éradiquer le phénomène une bonne fois pour toutes et en faire disparaitre la moindre trace à l'intérieur de ses frontières — et place au Yuan virtuel, la CBDC du pays ! Toujours est-il que les autres grandes puissances se retrouvent désormais confrontées à un choix : suivre petit à petit l'exemple chinois ou s'ouvrir davantage aux cryptomonnaies, souvent célébrées comme étant un symbole de « liberté ».

Mais il ne faut pas se leurrer, quelle que soit la direction choisie, des régulations plus ou moins strictes, accompagnées de nouvelles mesures de traçage et de taxation ne manqueront pas d'être imposées, et sont déjà étudiées aux USA et en Europe, des régions qui devront tôt ou tard également décider de faire cohabiter ou non les cryptomonnaies existantes avec les monnaies virtuelles respectives de leurs banques centrales.


Un poil avant ?

WD Red se met aux SSD NVMe endurants pour les NAS

Un peu plus tard ...

Ampère Computing fait-il des processeurs performants ?

 Coup de sifflet final pour les cryptos et le minage en Chine, autrefois un paradis pour cette activité ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 16 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !