Comme promis après avoir officiellement admis l'existence d'une activité didiée à la blockchain et au minage, Intel a profité de l'ISSCC 2022 pour donner plus de détails techniques sur ses nouveaux ASIC de minage Bonanzo Mine. La présentation de la compagnie s'est toutefois principalement concentrée sur l'ancienne (et première) génération connue sous le nom de BMZ1, alors que le fondeur est en réalité déjà passé à la seconde génération BMZ2. C'est uniquement cette dernière qui est à présent disponible commercialement pour concurrencer les solutions concurrentes de chez Bitmain ou MicroBT, Intel a aussi confirmé qu'il a déjà plusieurs gros clients, parmi lesquels BLOCK, Argo Blockchain et GRIID. Malheureusement, Intel n'a pas encore partagé les détails techniques de BMZ2, on sait tout juste que le nouvel ASIC est un dérivé amélioré de BMZ1, la puce présentée aujourd'hui.

 

intel asic bmz1

 Voici donc BMZ1 !

 

Celle-ci est plutôt petite avec des dimensions de 4,14 x 3,42 mm, soit 14,16 mm² de silicium dans un packaging FCLGA (132 pins) mesurant 7 x 7,5 mm. Il serait possible d'en obtenir un peu plus de 4000 par wafer dans une production en 7 nm. Intel n'a toutefois pas dit s'il s'agit de son propre 7 nm (rebaptisé Intel 4) ou du N7 de TSMC. Chaque puce comprend 258 « moteurs » de minage pour le hachage SHA-256, ceux-ci occupent ainsi 90 % de la surface du die et fonctionnent à une tension très réduite de 355 mV seulement. Ce petit bout de silicium moulinera entre 1,35 et 1,6 GHz à 75 °C, pour une consommation moyenne de 7,5 W et une capacité de 137 GH/s. 300 de ces puces réparties sur 4 cartes constituent l'entraille d'un système, pour une consommation totale de 3600 W et une puissance maximale de 40 TH/s, ce qui semble sur le papier bien faible par rapport aux derniers modèles de la concurrence (un Antminer S19j Pro 104T fait 104 TH/s pour 3068 W et le S19j XP 140 TH/s pour 3010 W). Toutefois, rappelons qu'il s'agit là uniquement de la première génération BMZ1, pas de la BMZ2 aujourd'hui en cours de commercialisation. Il y a donc fort à parier que les prestations sont meilleures que celles décrites ici.

 

intel bmz1 prez wafer

 

intel bmz1 [cliquer pour agrandir]intel bmz1 [cliquer pour agrandir]

 

intel bmz1 [cliquer pour agrandir]intel bmz1 [cliquer pour agrandir]

 

Voilà, on sait à peu près tout ce qu'il y a à savoir sur BMZ1, malheureusement le mystère demeure sur l'ASIC le plus pertinent et celui réellement commercialisé par Intel. On ne sait pas non plus sous quelle forme Intel va fournir ses clients. Par exemple, les documents portant sur l'accord d'approvisionnement avec GRIID font référence à un « design de référence », mais comprennent aussi un guide pour l'intégration des puces Bonanza Mine dans leurs propres systèmes customisés. Autrement dit, Intel pourrait proposer ses propres solutions prêtes à l'emploi, directement ou via ses partenaires, mais aussi simplement fournir les puces seules prêtes à intégrer. Enfin, l'autre question qui demeure est de savoir si le fondeur a déjà des plans pour une suite dans ce segment. Gageons que cela dépendra en grande partie du succès de BMZ2. (Source)


Un poil avant ?

Les revenus générés par Intel de nouveau supérieurs à ceux d'AMD... en Allemagne

Un peu plus tard ...

Dying Light 2 sur Ryzen 5600G en 1080p, possible ou bien ?

Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !