Construisons sur notre relevé des statistiques de mars 2021 pour les navigateurs en nous intéressant cette fois-ci aux moteurs de recherche, les premiers n'étant rien sans les autres qui nous permettent de poser au monde toutes les questions imaginables et inimaginables ! Pour avoir un peu de perspective, Internet aujourd'hui c'est environ 4,8 milliards d'utilisateurs uniques, 1,8 milliard de sites internet et déjà 882 exabytes de trafic depuis le début de l'année 2021 (chiffres obtenus ici) !

 

Les chiffres ci-dessous proviennent encore une fois de chez Statcounter, que nous avons présenté sur la brève précédente, ainsi que sa méthodologie et ses sources (environ 2 millions de sites). Juste ce qu'il faut pour avoir un aperçu des habitudes et des tendances en matière de moteur de recherche,  dans le monde et en France, toutes plateformes confondues, mais aussi sur desktop et sur mobile (dont la part de % du trafic internet a beaucoup augmenté ces dernières années). Considérant qu'il resterait environ 30 % de la population mondiale à brancher sur Internet, la croissance n'est donc pas terminée et par conséquent celle des moteurs de recherche non plus... Mais y a-t-il vraiment des alternatives crédibles et un vrai choix en la matière ?

 

Moteurs de recherche — MARS 2021Monde — toutes plateformesFrance — toutes plateformesMonde — desktopFrance — desktopMonde — MobileFrance — Mobile
Google.com 80,84 % 71,12 % 77,54 % 68,15 % 82,91 % 72,71 %
Google.fr * * * 14,82 % * 23,57 %
Google.com.tw 0,62 % * * * 0,76 % *
Google.co.uk 1,54 % 0,16 % 1,15 % 0,15 % 1,59 % 0,15 %
Google.co.tr * * * * 0,32 % *
Google.co.in 0,96 % * * * 1,32 % 0,14 %
Google.ca 0,62 % * * * 0,67 % *
Google.de 0,46 % * 0,56 % * * *
Google.es * * 0,46 % * * *
Sogou.com * * 0,64 % * * *
Bing.com 2,41 % 3,83 % 5,83 % 9,13 % * 0,38 %
Yandex.com.tr 0,55 % 0,12 % * * 0,59 % 0,2 %
Yandex.ru * * 0,55 % * * *
Baidu.com 0,92 % * 0,57 % * 1,14 % *
m.baidu.com * * * * 0,6 % *
r.search.yahoo.com 0,45 % 0,57 % * 0,92 % 0,47 % 0,33 %
fr.search.yahoo.com * 0,53 % * 1,36 % * *
search.yahoo.com * * 1,05 % 0,25 % * *
Ecosia.org * 1,15 % * 1,88 % * 0,69 %
Qwant.com * 0,97 % * 1,8 % * 0,46 %
Duckduckgo.com * 0,47 % 0,84 % 0,69 % * 0,33 %
Autres* 10,63 % 1,14 % 10,81 % 0,85 % 9,63 % 1,04 %

 

Sans surprise, la domination d'autant plus outrageuse de Google en tant que moteur de recherche va évidemment de pair avec celle de son navigateur maison et le reste de son écosystème ! Toutes les autres alternatives ramassent les miettes, certaines un peu plus que d'autres, mais aucune ne se démarque vraiment très particulièrement de prime abord, si ce n'est peut-être bing.com. Le nouveau meme après Internet Explorer que Microsoft essaye toujours de forcer sur l'utilisateur via Windows et Edge, tant bien que mal - une pensée au passage pour ceux qui sont obligés de s'en servir, par exemple au travail. Dans l'ensemble, la tendance n'a pas réellement changé depuis plusieurs années maintenant, cela fait au moins dix ans que Google plafonne aux alentours des 80 % de parts. Le marché était encore un poil plus équilibré au début des années 2000, où Google jouait parfois encore un peu des coudes avec Yahoo, AOL et MSN. Les temps ont bien changé...

 

Ces dernières années, avec les évolutions des mœurs et certaines prises de conscience, le choix du moteur de recherche se fait également de plus en plus par conviction personnelle, plutôt que de satisfaire du défaut proposé quasi systématiquement. Par exemple, simplement par la volonté de résister un minimum à l'hégémonie de Google et ses pratiques douteuses vis à vis de la privée, ce qui a donc bien aidé l'émergence d'alternatives telles que DuckDuckgo (qui avait célébré ses 2 milliards de recherches mensuelles l'année dernière), Startpage (qui n’apparaît pas ici) et la solution cocorico Qwant. Entre le patriotisme ou le régionalisme et la protection de la vie privée, d'autres comme l'allemand Ecosia jouent aussi simultanément sur le thème de l'écologie pour attirer encore une autre frange d'utilisateurs. Ainsi, en France, Qwant et Ecosia semblent plutôt bien tirer leur épingle du jeu.

 

Bien entendu, aucun n'est à ce jour en position de contester le statut de Google, tellement tout-puissant qu'il est (depuis longtemps déjà) devenu un verbe dans le langage courant un peu partout dans le monde ! Pour sûr, les choses ne sont pas près de changer, mais le travail de sape ne s’arrêtera sûrement pas pour autant non plus... Et vous, quel choix faites-vous quotidiennement ? Et pourquoi ?

 

comment arreter utiliser google

?


Un poil avant ?

Un possible nouveau chipset X570 chez AMD, bientôt la fin des ventilateurs ?

Un peu plus tard ...

Microsoft cherche toujours à noyer ses serveurs et continue à explorer des solutions...

Les 18 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !