On aborde assez régulièrement le top 10 ou 15 des fondeurs du semiconducteur, comprenant toutes les compagnies qui travaillent dans cette industrie florissante, dont les fondeurs géants TSMC, Intel et Samsung. Récemment, nous avions aussi vu le top 10 des fondeurs par taille de wafer, avec des chiffres toujours intéressants à découvrir pour mieux connaitre le fonctionnement de l'industrie. Aujourd'hui, TrendForce nous fait découvrir sa dernière compilation pour le top 10 des concepteurs de puces n'ayant aucune fonderie à leur actif, une catégorie qui rassemble des compagnies telles que Qualcomm, NVIDIA ou encore AMD, en les classant ici selon leur chiffre d'affaires pour l'année 2020. Une année fut assez faste pour beaucoup dans ce domaine, souvent pour plusieurs raisons, comme peut en témoigner le niveau élevé de croissance par rapport à 2019 pour la majorité des acteurs représentés.

 

Top 10CA de 2020 (en milliards de $)CA de 2019Évolution annuelle
1) Qualcomm 19,407 14,518 +33,7 %
2) Broadcom 17,745 17,246 +2,9 %
3) NVIDIA 15,412 10,125 +52,2 %
4) Mediatek 10,929 7,962 +37,3 %
5) AMD 9,763 6,731 +45,0 %
6) Xilinx 3,053 3,234 -5,6 %
7) Marvell 2,942 2,708 +8,7 %
8) Novatek 2,712 2,085 +30,1 %
9) Realtek 2,635 1,965 +34,1 %
10) Dialog 1,376 1,421 -3,2 %
Total 85,974 67,995 +26,4 %

 

Une belle montée en flèche pour bon nombre d'entre eux, effectivement. Qualcomm a réussi à dépasser Broadcom, principalement grâce à l'explosion de la demande d'appareils réseau et l'adoption par Apple de ses dernières puces réseau. Broadcom aurait souffert de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, mais a lui aussi profité d'une relation très profitable avec Apple. De son côté, NVIDIA a profité de l'addition de Mellanox à ses rangs sur le marché des datacenters, mais aussi de l'explosion du gaming et puis du minage... Il est peu surprenant de voir que c'est l'équipe Jensen qui a enregistré la plus grande croissance annuelle ! On connait l'histoire aussi avec AMD, qui a largement su capitaliser sur les errements d'Intel et enregistrer des gains conséquents sur la majorité de ses marchés. Xilinx, qui a été racheté par AMD, n'avait pas passé une  très bonne période (qui était donc idéale pour un rachat), impacté comme Broadcom par la mauvaise relation entre les États-Unis et la Chine, mais ses chiffres de 2021 indiqueraient que l'entreprise est en bonne phase de récupération.

Enfin, le trio taïwanais des « teks » a évidemment aussi connu une année 2020 plutôt exceptionnelle, bien aidé par l'économie du confinement. Mediatek s'est envolé grâce à l'explosion de la demande de notebooks et d'équipement réseau, et le succès de ses SoC 5G ; pour Novatek, ce sont avant tout les puces pilotes et SoC de téléviseurs qui ont alimenté la caisse ; Realtek a un catalogue très large, mais ce sont essentiellement ses puces réseaux, audio, Bluetooth et ses machines portables qui ont propulsé sa croissance.

 

Considérant le contexte sanitaire encore largement inchangé de 2021 et la pénurie de composants de l'industrie du semiconducteur, et les hausses de prix subséquentes d'un bout à l'autre de la chaine, il est fort probable que les concepteurs de puces vont encore pouvoir afficher une nouvelle année exceptionnelle, en dépit du fait qu'ils auront aussi dû payer plus cher leurs wafers. (source)

 

stonk meme


Un poil avant ?

Google a dégagé ClearURLs du Chrome Web Store (MAJ)

Un peu plus tard ...

NZXT enrichit son catalogue de cartes mères avec AMD

Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !