Décidément, les choses seraient véritablement en train de se précipiter et la situation serait sur le point de se normaliser encore plus rapidement qu'on aurait pu l'imaginer si l'on en croit le dernier rapport de TrendForce. Le ralentissement général de la demande n'y est certainement pas pour rien, mais la crainte d'une récession économique sévère et l'effet que celle-ci a généralement aussi sur les consommateurs jouent potentiellement aussi un rôle non négligeable dans ces nouveaux développements. Faut-il en déduire que c'est définitivement le début de la fin de la pénurie de semiconducteurs ? 

En effet, TrendForce affirme avoir pu observer plusieurs vagues d'annulation des commandes chez les fondeurs. Ces derniers auraient jusqu'à présent pu absorber sans problème ces annulations et maintenir une utilisation à plus ou moins 100 % de leurs lignes de production en ajustant le débit de fabrication et en réaffectant capacités et ressources pour la production d'autres composants très en demande. Néanmoins, alors que les annulations continuent apparemment à s'accumuler, un certain malaise commencerait à se faire ressentir chez les fondeurs. 

 

La première vague constatée par TrendForce concernait avant tous les semiconducteurs les plus larges (circuits intégrés pilotes, TDDI...). Mais entre-temps, les annulations se sont également étendues à d'autres types de semiconducteurs, notamment les PMIC, CIS, certains MCU et SoC - dont certains étaient il n'y a pas si longtemps encore difficiles d'approvisionnement. Ce phénomène concerne à la fois les wafers de 200 et 300 mm, avec les procédés de gravures 1xx nm et plus, 90 nm, 55 nm, 40 nm, 28 nm. Cela affecterait donc avant tout les procédés matures, mais TrendForce précise que les procédés de la génération 7 nm n'y échappent pas non plus et que cela pourrait donc aussi finir par affecter directement le marché du PC, bien que l'effet resterait tout de même marginal selon l'analyste.

 

trendforce foundry capacity utilization rate 2022 h2

 

En ce qui concerne les procédés de catégorie 5 nm, TrendForce voit toujours un bel avenir avec des lignes de production fonctionnant pratiquement au maximum de leurs capacités. À ce propos, on avait justement aussi entendu dire que les gros clients de TSMC réduisaient leurs commandes auprès du fondeur. Mais s'il faut donc retenir quelque chose des propos de TrendForce, c'est qu'il n'y aurait donc pas lieu de s'inquiéter plus que de raison pour l'approvisionnement des futurs composants concernés. Reste à savoir lesquels... Car au fond, il est plus que probable que des clients comme AMD et NVIDIA ont potentiellement plutôt opté pour une redistribution de leurs allocations aux dépens des produits mainstream (GeForce, Radeon, Ryzen, etc) et au profit des produits professionnels, dont les perspectives sont globalement bien meilleures pour les temps à venir. Cela dit, ce n'est pas non plus pour autant qu'il ne pourra pas y avoir de RTX 40 et de RX 7000 pour tout le monde, dès lors que tous les autres petits composants cruciaux sont disponibles et qu'il n'y a plus personne pour acheter du GPU par palette au pied du camion... (Source)


Un poil avant ?

Mais Teamgroup sait faire aussi dans le WTF !

Un peu plus tard ...

Tout sur les futures lignées EPYC Genoa et Xeon Sapphire Rapids !

Les 14 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !