COMPTOIR
  

×
×

Selon la SIA, la renaissance du semiconducteur aux USA, c'est maintenant !
Les usines...
Les fournisseurs...

C'est après tout l'objectif premier du Chips (and Science) Act des USA : redonner à son industrie du semiconducteur sa gloire d'antan, renouer avec le leadership technologique et enfin contester la domination asiatique dans le domaine ! Bien que la distribution des thunes promises par la législation n'a a priori pas encore commencé à ce jour, il faut reconnaitre que les choses sont déjà plutôt bien engagées ! À peine annoncé en 2020, le CHIPS Act avait très rapidement suscité l'intérêt auprès des acteurs majeurs de l'industrie du semiconducteur - de l'argent (presque) gratuit, ça se refuse difficilement !

 

Le taiwanais TSMC avait d'ailleurs été parmi les premiers à se lancer, avec la construction du Fab 21 en Arizona, qui a d'ailleurs récemment fait l'objet d'une célébration. Entre-temps, de nombreux autres acteurs - un peu plus d'une trentaine - ont emboité la marche et ce sont pas moins de 40 nouveaux projets pour l'écosystème du semiconducteur qui ont été annoncés depuis aux USA. Ainsi, 13 usines de production de semiconducteur sont en cours de construction, 9 vont être agrandies, 10 de plus ont déjà été annoncées pour les années à venir et une vingtaine de fournisseurs d'équipement et de matériel ont lancé des projets pour fournir gaz, produits chimiques, outils et wafer ! Toutes sortes de puces seront normalement amenées à être produites dans ces futures installations, CPU, GPU, SoC, mais aussi PMIC et mémoire. Voici la (longue) liste de tous les projets en cours à ce jour :

 

Les usines... [cliquer pour agrandir]

 

Les fournisseurs... [cliquer pour agrandir]

 

Avec ses 76 milliards de dollars, le CHIPS Act a donc déjà réussi à motiver pratiquement 200 milliards de dollars d'investissements de nombreuses entreprises, qui ne sont pas uniquement américaines, mais aussi japonaises, taiwanaises et européennes, et cette somme pourrait d'ailleurs éventuellement monter jusqu'à 346,6 milliards. En sus, ce sont environ 40 000 emplois directs qui seront normalement créés au passage, en sachant que pour chaque nouveau travailleur employé directement par l'industrie du semiconducteur, 5,7 autres emplois additionnels seront générés. Bref, c'est en principe que du bon pour l'économie américaine.

 

En tout cas, pour la Semiconductor Industry Association (un groupe de lobbying pour l'industrie en question), le CHIPS Act est le coup de fouet qu'il fallait, l'étincelle pour une véritable renaissance de l'industrie américaine du semiconducteur au fil des 10 prochaines années ! De l'autre côte de l'Atlantique, on se doute bien que l'Europe aimerait plus que tout pouvoir émuler la chose sur le vieux continent et qui sait, elle arrivera peut-être aussi à quelque chose, à son rythme et à sa manière... Ce qui semble déjà garanti, c'est que l'industrie mondiale du semiconducteur d'ici 2030 aura sans aucun doute beaucoup changé (et le monde peut-être aussi d'ailleurs) !

Un poil avant ?

Et si... les RX 7900 avaient un bug hardware ?

Un peu plus tard ...

Sapphire Pulse également les RX 7900

Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !