La Chine est l'un des pays les plus connus pour sa production d'appareils électroniques, mais paradoxalement elle n'est pas la meilleure dans la production de certains des composants les plus avancés, les usines de semi-conducteurs sont alors souvent utilisées pour produire des composants électroniques plus basiques. Un autre souci pour le géant asiatique, il dépend encore de beaucoup de brevets provenant d'autres pays et comme les tensions entre les gouvernements sont fréquents dans cette partie du globe, il est parfois compliqué d'assurer la continuité de la production et de la vente de certains produits, comme Huawei lors du conflit commercial USA - Chine. 

 

Mais les différents événements de 2019 et 2020 ont commencé à faire bouger les entreprises et autorités chinoises, qui comprennent maintenant qu'une indépendance sur les technologies de pointe devient de plus en plus nécessaire. Car actuellement le pays achète plus de puces qu'il n'en produit réellement, avec seulement 15,7 % de semiconducteurs purement chinois dans les productions industrielles. Le pays cherche donc à développer sa production de die et de packaging, afin d'assurer un peu plus son autonomie sur le long terme.

 

production semi conducteur chine

 

Cependant, il n'aura pas fallu attendre le Covid-19 et la guerre commerciale avec les USA pour que le gouvernement agisse sur ce sujet. Il s'agit plutôt d'un coup de boost, qui fait que les aides envers la société SMIC - Semiconductor Manufacturing International Corporation - augmentent, afin de chercher à rattraper le retard sur les processus de gravure de die. Il faut aussi noter que certains fabricants, comme TSMC, disposent d'usines sur le territoire chinois. Les prochaines étapes sont de passer en 7 nm - toujours en FinFET - mais il reste des difficultés à obtenir les machines de production, que les Américains refusent de faire vendre à SMIC pour l'instant.

 

Il faut dire aussi que l'ajout d'un concurrent dont les moyens humains et financiers sont similaires - voire supérieurs - n'aide pas à devenir plus souple, d'autant plus que la Chine est souvent pointée du doigt sur les problématiques d'espionnage industriel. Mais attention aux égos de chaque pays, d'un côté comme de l'autre du Pacifique, car cette guerre commerciale pourrait ne pas être si bénéfique pour chacun des deux acteurs. L'entraide et le partage des connaissances entre les différents pays seraient plus utiles que de se faire la tronche, mais parfois les intérêts politiques ne sont pas les plus justes au niveau économique, l'ajout d'un nouvel acteur isolé n'aura pas forcément une influence positive sur les prix des produits finaux. (source : semiwiki)

 Depuis longtemps relayée au rang de productrice, la Chine profite des tensions commerciales avec les USA pour développer ses propres dies et puces... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 18 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !