COMPTOIR

• Performances

Commençons par les mesures de performances brutes du ventirad. Ces mesures sont réalisées sur notre nouvelle plateforme Intel, en limitant via logiciel la vitesse de rotation de la ventilation de 100% à 25%, par tranche de 25%. Voici les résultats :

 

 

Bien qu'équipé d'une base pleine et d'un caloduc en plus, les performances de l'AK500 ne sont pas impressionnantes sur le gros Alder Lake. Placé sur le 12700KF, il parvient à terminer le test à pleine vitesse ou à 75% de sa vitesse, mais les conditions soin très loin d'être réunies pour que cela se passe sereinement. Autant être clair, il n'est pas capable de tenir les 220W ici.

 

 

Si on le place sur notre 12600K, les choses sont différentes. L'AK500 est beaucoup plus à l'aise et parvient à tenir la charge sur toute la plage de test. Au minimum de la régulation appliquée, la température grimpe de trop et le test tombe en échec.

 

• Nuisances sonoresS

 

En ce qui concerne le bruit généré, l'AK500 reste dans les pas de ses frangins. Le ventilateur rend l'ensemble largement audible à pleine vitesse, avec un peu plus de 53 dB mesurés. La réduction de la vitesse permet de gagner quelques décibels, cependant l'engin reste audible à ce stade avec une marque au-dessus des 47 dB. Il faudra atteindre les 50% de capacité du ventilateur pour passer sous un seuil agréable. La mesure est ici inférieure à 39 dB. Enfin, au minimum, les nuisances sonores générées sont anecdotiques et se fondent dans le bruit ambiant. Malheureusement les performances sont grandement impactées.

 

• Et donc ?

 

Qualité

Esthétique

Prix

Performances sur gros CPU

Bruit à pleine vitesse

Notre thermocomptoir ne bouge pas d'un iota pour ce nouveau modèle signé DeepCool. L'AK500 est un modèle soigné, à la finition haut de gamme. La marque s'emploie à nous proposer d'excellents produits en ce moment et ce ventirad profite de tout le savoir-faire de celle-ci. Si ce gros bébé permet de gagner quelques degrés sur un processeur de compèt par rapport à l'AK400, il reste cependant limité par sa ventilation unique. Celle-ci est efficace, bien que bruyante à pleine vitesse, mais n'aidera pas à évacuer la chaleur d'un i7-12700K, contenue dans les cinq caloducs de l'AK500. Lui, ce qu'il aime ce sont les CPU plus modestes. L'i5-12600K lui va bien et il s'en sort sans aucun problème lorsque celui-ci est lourdement sollicité. Le format risque de poser quelques problèmes de compatibilités, notamment avec une mémoire trop haute sur les plateformes LGA-20xx. Il est également massif, ce qui peut rebuter certains utilisateurs. Heureusement, l'histoire nous montre qu'il est rare d'arracher le PCB de sa carte mère avec un kilo d'alu et de cuivre dessus ! Pour conclure, la qualité est au rendez-vous, les performances le placent dans le milieu de gamme, et avec un prix attractif, il n'aura pas de mal à trouver socket à sa base. L'AK500 de DeepCool est convaincant, bien qu'un peu poussif si on lui en demande de trop.

 

conclusion ak500

 


asus 40 corsair 40 seasonic 40 intel_logo.jpg

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Un poil avant ?

En France aussi, les Ryzen 7000 sont en vente en avance

Un peu plus tard ...

Le Z790 pour le 27 septembre

Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !