• Les performances

Voici les tests de chauffe qui sont réalisés avec la ventilation d'origine et sa régulation propre si elle est proposée. Ensuite nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole. Nous vous proposons deux mesures réalisées à 140W puis à 220W. Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

 

Le H100i iCUe Elite Capellix se montre un peu plus docile lors de notre première phase de test, sur un TDP élevé de 140W. Les mesures réalisées sont de très bonne facture sur toute l'amplitude de régulation imposée. Le delta mesuré à pleine vitesse est inférieur à 22°C. Juqu'à 75 % de la vitesse des ventilateurs la température mesurée reste excellente. En deçà, le delta grimpe légèrement, pour piquer d'un coup vers les 60 °C lorsque la régulation est au minimum.

En cas de gros overclocking poussé, le modèle restera vaillant, mais n'offrira pas de meilleures performances que son prédécesseur. Il parvient à maîtriser les 220W de TDP, du moment que la régulation ne passe pas sous les 50 %. Le delta mesuré se situe sous les 48 °C à 100%. Nous passons largement au-dessus des 50 °C une fois le second palier de régulation dépassé. Le test n'aboutit pas sous les 50%.

 

• et les nuisances sonores

Nous revoyons un peu notre copie pour la présentation des nuisances sonores des kits testés. La multiplication des références donnait lieu à un joyeux bazar. Laissons place à 4 références (qui ne sont pas susceptible de rester selon les retours) : le Liquid Freezer II 240 (un excellent modèle d'entrée de gamme), le H115i RGB Pro (un bon 280 mm équilibré), le Kraken X52 (une référence peu connue pour sa discrétion) et enfin le NH-D15 (référence dans l'air cooling). Le modèle testé sera confronté à ces modèles et les données récoltées sur les anciennes références restent disponibles dans la partie dédiée aux tests Cooling du site.

 

 

À l'oreille, le bruit généré par le H100i iCUe Elite Capellix n'est franchement pas désagréable. Il est assez grave et donne l'impression d'être modéré malgré la très nette perception de celui-ci. Le premier relevé nous montre pourtant un modèle bruyant avec plus de 56 dB mesurés. À 75% le kit reste encore nettement audible, excédant les 50 dB. Il faut passer sous les 50 % pour rendre l'AIO beaucoup plus discret, voire inaudible au dernier palier. La fonction Zero RPM permet de couper la ventilation si le kit n'est pas sollicité.

 

• Pour conclure

comptoir 4starsCorsair, une fois encore, nous propose un produit de qualité, à la finition exemplaire. Il pousse la RGBisation encore plus loin avec l'utilisation de DEL Capellix dans son kit. Le bloc pompe change légèrement de forme et dispose maintenant d'un éclairage plus intense et paramétrable presque à souhait. Si l'aspect général de l'AIO reste classique, l'éclairage sera un peu plus envahissant sur cette version, détail qui peut-être rédhibitoire chez certains d'entre vous (et on en a rencontré !). Le bundle ne manque pas de fixation et le kit est compatible avec toutes les plateformes actuelles chez AMD et Intel. Les dimensions de la version testée permettent son insertion partout où un emplacement de 240 mm est présent. Les performances offertes sont plutôt bonnes lorsqu'il s'agit de gérer un processeur au petit TDP ou dans le cas d'un overclocking modeste. Si vous tirez sur la mule, les capacités s'amenuiseront. Le modèle sera moins endurant et l'on doute de ses capacités sur un processeur comme les Ryzen Threadripper dès lors que vous tenterez de pousser un peu le bouchon. Du côté des nuisances, le modèle sera audible en cas de forte charge, mais pas vraiment gênant à l'usage. La régulation est là pour adoucir la bête et son mode Zero RPM présent pour la faire taire complètement si besoin.La nouvelle technologie d'éclairage oblige à utiliser une nappe propriétaire pour l'alimentation de la pompe et des 33 DEL Capellix. Corsair ajoute donc un hub iCUE Commander Core qui vous permettra de gérer cela. Le hub peut accueillir jusqu'à six périphériques RGB Corsair et le même nombre de ventilateurs. iCUE est à la manoeuvre et offre une multitude d'effets est de couleurs à appliquer sur les différents points d'éclairage. La vitesse de la pompe et des deux ML120 RGB de notre kit se pilote ici également. Comme indiqué plus haut, le mode Zero RPM fait partie des options, ce qui est fort appréciable lorsque le PC est au repos ou en cas de faibles charges. Cette débauche de technologie éclatante et le Commander Core nécessaire au pilotage de l'ensemble aura un impact sur la tarification. Le prix du H100i dans cette version bondit de 30 € par rapport au dernier modèle testé, un peu plus modeste il faut l'avouer. Il faudra se délester de 159,90 € pour acquérir le 240 mm, 169,90 € si vous préférez le 280 et 189,90 € si vous avez la place de loger un 360 mm. Si le prix parait élevé pour un 240 mm, il reste cohérent quand on monte en dimension. La concurrence n'est pas beaucoup moins chère une fois passé les 280 mm. Que reprocher à ce modèle finalement ? Son RGB trop envahissant ? Son tarif élevé sur le 240 mm ? Les performances si l'on veut overclocker comme un sagouin ? La maîtrise des nuisances sonores, l'intégration simple et les performances sur une configuration standard nous permettent d'apprécier ce modèle !

 

 conclusion corsair h100i elite capellix

 


asus 40 gskill 40 noctua 40 intel_logo.jpgdocmicro

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !