• La carte

 

Voici venu le retour de DFI sur le segment AM3. Après une série fracassante avec le chipset NF4 des Lanparty UT, DFI s'est quelque peu éclipsé, mais entend bien recouvré ses succès de l'époque avec ses modèles haut de gamme pour processeurs Phenom II. NOus testons ici une LanParty DK qui se retrouve positionné en dessous des LanParty UT. DFI a fait un effort sur le packaging et sur l'emballage qui plaît au premier abord. Une boîte blanche estampillée Lanparty est recouverte d'un carton glacé sur lequel se trouve imprimé toutes les informations qu'il faut retenir de la carte :

 

dfi 790fxb m3h5 box puissance-pc [cliquer pour agrandir]

 

L'ABS II est une technologie logicielle DFI qui permet de laisser la carte mère gérer l'overclocking automatiquement lors du redémarrage de l'ordinateur. Le bundle est lui assez classique, avec des nappes Sata, une IDE, une Floppy, mais aussi deux convertisseurs 1 molex vers 2 Sata, très pratiques quand son alimentation est un peu ancienne et trop peu pourvue en faisceaux Sata. Un CD de pilotes et un manuel sont inclus évidemment, un pont Crossfire et enfin chez DFI le Smart Connector qui remplit le même rôle que le Q Connector chez Asus : on branche dessus les câbles de la tour puis on enquille l'ensemble sur la carte mère.

 

dfi 790fxb m3h5 bundle puissance pc [cliquer pour agrandir]

 

la carte ne renie pas son appartenance à la gamme Lanparty, et ses couleurs sauront rappeler les heures de gloire des cartes s939 NF4. Si vous regardez attentivement, vous verrez d'une part que les radiateurs northbridge et southbridge sont indépendants et que d'autre part le NB est déporté sur l'angle infério-gauche du socket. Cela a l'avantage de laisser plus de place aux divers ports PCIE et PCI, même si ici le layout permettra une combinaison de 3 cartes maximum, ce qui suffit amplement. Par ailleurs, quelle que soit votre combinaison Crossfire, il restera un port PCI de libre minimum afin de recycler une carte PCI , son par exemple. Autre chose, le radiateur du NB est dissocialbe, la partie supérieure (noire) peut être remplacé par un waterblcok sans perdre la garantie. La position du connecteur 12V est ici plus bas que sur l'Asus, ce qui est une bonne chose par rapport aux câbles courts et aux alimentations situées en bas des tours.

 

dfi dk 790fxb m3h5 carte face puissance-pc [cliquer pour agrandir]

 

Le panel arrière est classique puisqu'il ressemble énormément à celui de l'Asus, mais pas intégralement. Vous noterez la présence d'un cavalier rouge qui est en fait dédié au Clear Cmos en cas d'overclocking raté. Une attention donc bienvenue, il est souvent pénible et délicat de faire cette opération quand le cavalier est coincé sous la carte graphique ou qu'une foultitude de câbles gêne son accés. Ce n'est certes pas esthétique, bien moins qu'un bouton prévu, mais le simple fait de pouvoir faire un Clear Cmos sans ouvrir le capot latéral reste très apprécié. Il est juste dommage que DFI ne soit pas allé au bout de cette idée, cet aspect fait un peu bâclé et artisanal.

 

dfi dk 790fxb m3h5 rear panel puissance-pc [cliquer pour agrandir]

 

Voici deux autres clichés de la carte afin de pouvoir terminer le tour d'horizon de notre DFI :

 

dfi dk 790fxb m3h5 socket puissance-pc [cliquer pour agrandir] dfi dk 790fxb m3h5 sata puissance-pc [cliquer pour agrandir]

 

La carte possède 4 phases digitales pour le processeur, ce qui peut paraître peu en regard des autres modèles, mais comme vous verrez cela ne gène en rien en usage intensif. Il y a 6 ports Sata 2, mais deux fonctionnalités appréciés : les boutons "Power" et "Reset" sont sur le pcb, ce qui est pratique pour des démarrages hors châssis, bien qu'ils ne soient pas particulièrement séduisants et fassent un peu "cheap"., la pression simutanée sur les 2 permet d'effectuer un clear RTC. Vous noterez aussi un cadran Led qui affiche des codes qui correspondent à divers tests au démarrage du PC, en cas de panne il sera alors plus aisé d'identifier le matériel qui bloque le boot. C'est là aussi pratique quand on ne possède pas de matériel de remplacement sous la main et qu'il faut malgré tout orienter ses recherches . Pour conclure, un pcb propre, des boutons qui font un peu "cheap", des fonctionnalités intéressantes comme le Clear Cmos déporté, voilà ce qu'il faut retenir de cette DFI.

 



1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !