• Performances applicatives

D'un point de vue purement applicatif, le résultat varie bien entendu selon le type de tâches à réaliser, il reste toutefois une constante : le Ryzen 9 3950X est systématiquement ou presque dans le groupe de tête, si ce n'est pas en tête tout court. Ce processeur est un monstre de puissance sur plateforme mainstream, de quoi donner des cauchemars à Intel. En effet, le Core i9-9900KS n'apporte de son côté que des gains très mesurés sur la version K, les écarts s’échelonnant entre 1 et 10% au mieux.

 

 

Sans surprise compte tenu des résultats précédents, la moyenne donne un Core i9-9900KS devançant de 6% le 9900K, insuffisant pour ne serait-ce qu'égaler les Ryzen 7 3xxx. Il faudra donc attendre Comet Lake et ses 10 cœurs pour voir Intel les concurrencer plus rudement, reste à voir à quel tarif. De son côté, le Ryzen 9 3950X devient tout simplement le processeur le plus rapide de notre panel de test, et pourtant il y a du beau monde comprenant même davantage de cœurs (entre 18 et 32). Zen a permis à AMD de revenir sur Intel, Zen 2 de le devancer sans l'ombre d'un doute dans le domaine applicatif.

  

Voilà pour les tâches que l'on qualifiera de sérieuses, mais comment diable se comporte nos nouveaux venus quand il s'agit de s'adonner à des activités plus fun ?

 

 

• Performances Ludiques

Poursuivons nos évaluations par les tests ludiques. Même si le Ryzen 9 3950X ne se destine pas forcément aux joueurs (trop onéreux pour cela d'autant que des versions plus accessibles permettent de faire aussi bien sinon mieux), il est toujours utile de vérifier son comportement en jeu. Le Core i9-9900KS est quant à lui clairement dans son domaine de prédilection, même si la remarque précédente reste de mise. Pour rappel nous visons une situation de limitation CPU dans ces tests précis, en pratique le GPU sera bien souvent le facteur limitant bien avant le processeur central. Là aussi les performances comparatives fluctuent suivant la charge induite par les différents moteurs 3D, la multiplication de cœurs n'étant pas toujours productive comme en attestent certains résultats..  

 

 

Le Core i9-9900KS finit avec une avance similaire au domaine applicatif vis-à-vis de la version K. De quoi ajouter encore quelques points à l'avantage d'Intel dans ce domaine. Malgré tout, un peu moins de 11% d'écart dans des conditions volontairement CPU limited, seront très difficiles à percevoir en pratique gommant ainsi cet avantage. AMD s'est tellement rapproché de son concurrent à ce niveau grâce à sa génération Zen 2, qu'il ne reste en définitive pas grand-chose aux Core i7 et i9 face aux Ryzen 3000. Il eut fallu qu'Intel coupe drastiquement ses tarifs pour s'adapter à la réalité du marché, mais ce serait probablement un aveu de faiblesse du fondeur, qui s'y refuse pour l'heure... 

 

 

Voilà pour les performances passons aux mesures de consommation page suivante.



Les 74 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !