• Overclocking & températures

Poursuivons ce tour d'horizon de nos Threadripper 2 avec Precision Boost Overdrive. Kesako ? En fait, il s'agit de la capacité à conserver des fréquences élevées, normalement appliquées avec peu de cœurs actifs, et ce même si de nombreux cœurs sont sollicités, s'affranchissant ainsi des critères traditionnels de Precision Boost. 

 

pbo t [cliquer pour agrandir]

Zones d'actions de Precision Boost Overdrive selon AMD

 

A priori c'est une bonne idée, puisqu'il suffit d'augmenter les 3 éléments sur lesquels on peut agir (consommation globale, intensité instantanée et soutenue) pour voir les fréquences rester à des valeurs très élevées, si le refroidisseur et la carte mère le permettent. Sous Cinebench par exemple, AMD annonce des gains de 13%, mais en pratique sur des tests plus longs, les gains sont moindres tout en restant intéressant. A noter que même si cette option est incluse dans Ryzen Master comme un profil, elle est toujours considérée comme un overclocking et invalide en conséquence la garantie du constructeur.

 

Réglages PBO [cliquer pour agrandir]

PBO dans Ryzen Master, l'overclocking en 1 clic !

 

Pour aller plus loin, il faut passer par un overclocking manuel, toujours par le biais de Ryzen Master (ou le bios pour ceux qui préféreraient). Débutons avec le Threadripper 2950X. Nous avons réussi à atteindre relativement facilement 4 GHz, il a par contre fallut pousser plus loin la tension du CPU pour stabiliser 4,1 GHz. Dans ces conditions, la consommation passe à 334 W sur les lignes 12 V, soit + 91% pour des performances sous Cinema 4D qui ne progressent que de 14%, vraiment peu rentable.

 

CPU-Z TR 2950X overclocké

Threadripper 2950X overclocké

 

Ci-dessous la capture d'écran de Ryzen Master lors de cet overclocking, à noter les étoiles indiquant les "meilleurs" cœurs de chaque die et CCX. 

 

ryzenmaster tr2950x oc t [cliquer pour agrandir]

Threadripper 2950X overclocké

 

Au tour du Threadripper 2990WX d'être poussé à ses limites. C'est une petite déception, puisqu'il n'a pas été possible d'atteindre les 4 GHz cette fois. Pas que la puce rechigne tant que ça à monter, mais la consommation devient vite gargantuesque et donc problématique, dépassant les capacités de refroidissement à notre disposition pour le CPU, mais aussi de la carte mère au niveau des VRM (qu'il faut refroidir avec un ventilateur), sans compter qu'on s'approche des limites de notre alimentation ! Nous sommes parvenus à stabiliser tout de même 3.925 GHz avec 1,34 V, la consommation sur les lignes 12 V passe à 593 W (+134 % !) pour un gain de 17%... Là-aussi la pertinence d'un tel overclocking laisse songeur.

 

CPU-Z Threadripper 2990WX overclocké

Threadripper 2990WX overclocké

 

32 cœurs à plus de 3,9 GHz c'est joli, mais a coûte très cher !

 

Ryzen Master [cliquer pour agrandir]

Threadripper 2990WX sous Ryzen Master

 

Récapitulons nos différents overclockings des Ryzen Threadripper de seconde génération dans le tableau ci-dessous. Inutile de faire un dessin, à part ceux cherchant à battre des records, l'intérêt d'une telle activité sur ces puces, n'est ni raisonnable ni rentable.

 

DésignationFréquence max. OCtension requiseconsommation @stock (12V)consommation après OCtempérature @stocktempérature après OC
TR 2950X 4,1 GHz 1,37 V 174 W 334 W 63°C 84°C
TR 2990WX 3,925 GHz 1,34 V 253 W 593 W 65°C 90°C

 

Finissons par un petit coup d’œil aux différentes températures relevées pour nos protagonistes durant les tests. Les refroidisseurs utilisés sont décrits en page protocole, quant à la la pâte thermique, il s'agit d'Artctic MX-4. Les nouveaux venus ne dénotent pas malgré un TDP très élevé, la qualité de l'interface thermique entre les die et l'IHS expliquant aussi cela.

 

 

Il est temps de passer au verdict page suivante.




Les 58 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
pour éviter les trolls des fanboys ...ouverts aux ragoteurs logués