• CPU LGA 1150 et Z87 Express

Fidèle à son habitude, Intel demande à nouveau un changement de socket pour profiter des processeurs Haswell, exit le LGA 1155 voici le 1150. Hormis ces 5 broches d'écarts, la principale nouveauté est l'intégration d'un régulateur de tension au sein même du CPU pour optimiser la gestion des tensions des différents éléments constitutifs. Si l'argument parait louable, cela génèrera indubitablement un échauffement supplémentaire au sein du CPU et ne consolera pas ceux ayant investi dans une plateforme LGA 1155, le ventirad et la mémoire pourront toutefois être conservés en passant à Haswell.

 

LGA 1150

Et un nouveau socket, un de plus !

 

Les processeurs au format 1150 reprennent les dimensions des 1155, je ne sais pas pour vous, mais moi je fais confiance à Intel et je n'ai pas compté pour vérifier s'il n'y avait plus que 1150 points de contact ! Les détrompeurs positionnés différemment permettent d'éviter le montage sur une carte inappropriée toutefois (pour les étourdis).

 

Core i7-4770K rectoCore i7-4770K verso

Notre 4770K ES de test

 

CPU-Z nous confirme les informations d'Intel concernant le Core i7-4770K : 4 coeurs, 8 threads, 8 Mo de cache L3, un Boost à 3,9 GHz lorsqu'un ou deux coeurs sont sollicités et une fréquence au repos de 800 MHz, soit les mêmes caractéristiques que son devancier le Core i7-3770K :

 

Core i7-4770K Turbo Boost [cliquer pour agrandir]Core i7-4770K Idle [cliquer pour agrandir]

Les différents "états" du Core i7-4770K

 

 

Pour accompagner la sortie d'Haswell, Intel a prévu bien sûr le chipset compagnon. Ce dernier continue la numérotation et prend donc la désignation Z87 pour la version haut de gamme, on retrouve toutefois et comme d'habitude différentes variantes pour segmenter la gamme (H87, Q87, B85 etc.). Étudions plus en détail le diagramme du Z87 puisque les autres sont similaires à quelques bridages artificiels détails près. On note la présence de 2 ports USB 3.0 natifs supplémentaires pour un total de 6 auxquels s'ajoutent 14 ports USB 2.0, les ports SATA évoluent enfin puisque s'ils sont toujours au nombre de 6 ils sont à présent tous à la norme 6 Gbps. 8 lignes PCIe 2.0 sont disponibles en sus, on aurait préféré la révision 3.0, mais pour cela il aurait fallu disposer d'un lien CPU/PCH plus rapide que le DMI 2.0 de type 4x puisque dans cette configuration déjà, 2 ports USB 3, SATA 3 et PCIE partage les mêmes ressources...

 

Diagramme Z87

Diagramme Intel Z87 Express

 

 

Voyons voir à quoi peut bien ressembler ce Z87 :

Intel Z87 rectoIntel Z87 verso

L'intel Z87 Express face avant et arrière

 

Intel nous a fait parvenir avec les Core i7-4770K et 4670K sa propre carte mère haut de gamme embarquant le Z87 Express et poétiquement dénommée DZ87KLT-75K. Au menu de cette carte plutôt sexy, la tête de mort bien sûr, mais aussi, et surtout une connectique complète avec la présence de 6 ports USB 3.0 (+ 2 USB 2.0) sur le panel et un connecteur interne à cette norme (+2 pour les ports USB 2.0) par le biais de hub USB 3.0 comme sur les précédentes réalisations du fondeur. Deux ports Ethernet gigabit complètent la connectique comprenant également FireWire, Thunderbolt et HDMI pour l'IGP. Enfin 3 ports PCIe x16 (x8 + deux fois x4 si utilisation simultanée, mais avec la norme 3.0 gérée ça devrait le faire quand même !) ainsi que trois ports x1 complètent la dotation interne à laquelle il faut ajouter un port PCI géré par une puce dédiée.

 

Intel DZ87KLT-75K [cliquer pour agrandir]

La DZ87KLT-75k - cliquer pour agrandir

 

Côté SATA, on a le droit à 8 ports 6 Gbps dont 2 via une puce Asmedia additionnelle. Enfin un connecteur mSATA compatible half size à même la carte mère complète la connectique "stockage". L'alimentation du CPU emploie 8 phases, 2 additionnelles sont dédiées pour la mémoire. Du côté des bons points, la présence d'un double afficheur LCD pour le diagnostic lors du POST, les LED d'activité mémoire et le bouton B2B (Back to Bios) permettant de booter sans perdre ses réglages précédents lors d'une tentative d'overclocking infructueuse par exemple. L'esthétique est très réussie et la qualité de fabrication au-dessus de tout soupçon, quel dommage dans ces conditions qu'Intel abandonne le marché des cartes mères alors que ses propres réalisations n'ont plus rien à envier aux constructeurs tiers...

 

Intel DZ87KLT-75K [cliquer pour agrandir]

La DZ87KLT-75k - cliquer pour agrandir

 

Grosse nouveauté l'an passé chez Intel, l'apparition enfin d'un bios UEFI, quand la concurrence le propose depuis Sandy Bridge ! Si au lancement d'Ivy Bridge ce dernier n'était pas parfaitement abouti, c'est loin d'être le cas aujourd'hui avec une simplicité d'utilisation et une réactivité/précision de la souris de haut vol. Alors certes, les bidouilleurs de l'extrême pesteront de l'absence de certains réglages, l'utilisateur courant lui trouvera son bonheur :

 

Intel Visual Bios

L'Intel Visual Bios en image

 

Dernier point concernant la plateforme, si vous êtes un lecteur assidu de CDH, vous avez dû être interpellé par 2 événements : le premier, Intel a averti en avril de la présence d'un bug au niveau de la gestion de l'USB 3.0 par le chipset qui pourrait entrainer la perte d'un périphérique relié à la machine à la sortie d'un état de veille. Nous avons tenté avec une clé USB 3.0 (EMTEC) et nos trois convertisseurs SATA/USB de reproduire ce bug, sans succès, bref pas de quoi fouetter un chat à priori. A noter que ce bug sera corrigé dans la révision C2 du chipset actuellement en cours de livraison qui devrait être embarqué sur les cartes mères d'ici juillet.

 

Le second point est la compatibilité des alimentations avec les états C6 et C7 du processeur pouvant nécessiter seulement 0,05A sur le rail 2 du +12V. En pratique de nombreuses alimentations sont annoncées comme compatibles et une option dans le bios des cartes mères permet de désactiver ces états pour éviter tout problème de compatibilité pour peu qu'il existe avec votre alimentation (c'est à dire une surconsommation de 2 ou 3W au repos).

 

CPU-Z Z87

L'Intel Z87 en révision C1

 

Voilà c'est tout pour la description, passons au protocole de test page suivante.



Les 73 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !