• Verdict

Haswell

Nous voici au bout de ce dossier, alors que vaut donc Haswell qui a la lourde tâche de succéder à Sandy Bridge qui s'était avéré redoutable d'un point de vue efficacité et capacité d'overclocking ? Commençons par ce dernier point qui s'avère pour le moins décevant. Ivy Bridge ne brillait déjà pas à ce niveau, cela n'avait toutefois rien de surprenant, l'introduction d'un nouveau procédé de gravure n'étant pas une mince affaire et il faut de longs mois pour parvenir à en tirer la quintessence. Pourtant, plus d'un an après, les processeurs Haswell reprenant ce dernier s'avèrent encore plus décevants sur ce point. Est-ce dû à l'emploi de la technologie trigate ou l'intégration du régulateur de tension ? Peut-être un peu des deux, reste que le résultat n'est pas brillant face aux générations précédentes. Puisque nous sommes dans les points négatifs, comment ne pas mentionner la nécessité de changer encore une fois de carte mère chez Intel. Certes il était difficile de faire autrement vu l'intégration du régulateur de tension au sein du CPU, mais cela ne consolera en rien l'acquéreur d'une carte mère Z77 qui devra à nouveau en changer à l'avenir, de savoir qu'il y a une bonne raison technique à ce changement...

 

Si on passe outre cette obsolescence des cartes mères qui est malheureusement une constante chez Intel, le Z87 est un bon cru avec l'intégration enfin de 6 ports SATA 6 Gbps et de 6 USB 3.0. On pourra toutefois pointer du doigt un lien insuffisant entre le CPU et le PCH pour profiter au maximun de toutes ses ressources même si en pratique il est rare de toutes les saturer en même temps. Petite ombre au tableau, le bug du chipset au niveau des ports USB 3.0 nécessitant une nouvelle révision qu'Intel n'a pas attendue pour commercialiser ses nouveaux CPU. Vu l'état de la concurrence et même si le bug est mineur (nous n'avons même pas réussi à le reproduire), après l'affaire désastreuse du P67, on se dit que le fondeur de Santa Clara aurait bien pu patienter un ou 2 mois de plus pour ce lancement et éliminer ce bug des versions commercialisées. L'envie d'éviter des pertes sur les chipsets déjà produits a probablement conditionné ce choix tout comme les conséquences sur le cours en bourse de l'action si un retard supplémentaire survient du côté de la roadmap.

Boite Core i7

 

On note d'ailleurs concernant cette dernière que les GPU haut de gamme sur plateforme LGA 2011 accusent à présent 2 générations de retard, Ivy Bridge-E n'étant pas annoncé avant la fin d'année... Pour en revenir à Haswell, selon nos tests, les gains sont d'un peu moins de 10% en moyenne par rapport à Ivy Bridge, bref c'est notable, mais loin d'être une révolution pour autant. Sachant toutefois que l'ajout d'instructions au jeu X86 ne porte ses fruits que quelques temps plus tard une fois les logiciels mis à jour pour en profiter, on peut espérer encore mieux à l'avenir. Si cela n'a pas d'importance pour l'utilisateur moyen, on pourra aussi s'interroger sur la régression en terme de température de fonctionnement et ce après un précédent TICK décevant à ce sujet créant un écart plus que notable entre les 2 TOCK cette fois, certains utilisateurs ayant horreur des valeurs élevées à ce niveau !

 

Point agaçant également, pourquoi donc Intel refuse aux utilisateurs de PC fixe la possibilité de profiter de son GPU le plus puissant hormis sur plateforme BGA (soudé à la carte mère) ? C'est d'autant plus incompréhensible que compte tenu du différentiel d'efficacité CPU entre les actuels A10 et un 4 coeurs Haswell, un GPU plus performant constituerait une alternative très attractive pour certains n'ayant pas le besoin d'une puissance 3D phénoménale (nécessitant une carte "discrete" quoi). Certes les chiffres de vente montrent une régression du marché PC fixe, comment toutefois enrayer/limiter cette dernière sans proposer au moins des armes équivalentes ? Alors certes, les utilisateurs montant un PC fixe pour jouer n'ont que faire d'une puce graphique intégrée, même bien plus performante que sa petite soeur, car à des années-lumière des cartes dédiées les plus performantes. Mais si on pousse le raisonnement plus loin, à quoi bon allouer des ressources au GPU pour ce marché, autant utiliser ces transistors pour la performance CPU pure dans ce cas... Bref tout ceci n'est guère cohérent, pas plus que ne le sont les 2 générations séparant la plateforme haut de gamme LGA 2011 de la mainstream LGA 1150.

 

cdh-argent

Voici résumé en quelques lignes Haswell, un TOCK qui apporte son lot de progrès en termes d'efficience dans le traitement des données sans toutefois assommer ses devanciers qui étaient, il est vrai, diablement efficaces. Pour en profiter, il faudra par contre opter pour le couple carte mère processeur au minimum, nouveau socket oblige. Voilà de quoi fortement diminuer l'attrait de cette plateforme pour les utilisateurs de LGA 1155, d'autant que la politique tarifaire d'Intel est décevante avec à processeur équivalent, une augmentation systématique qui peut même être significative en haut de gamme (+26$ pour le 4770K / 3770K). Voilà encore et toujours les travers d'une concurrence moins efficace, Intel n'étant pas directement menacé par son concurrent AMD, il peut se permettre d'accroitre sa marge sans trop de risque. Au final, nous avons donc décidé d'attribuer l'argent pour cette solide évolution, qui ne bouleverse pas fondamentalement le rapport de force et qui au vu des tarifs annoncés ne change pas le ratio coût/performance, en espérant encore une fois (un voeu pieux ?) qu'AMD se ressaisisse et offre enfin un niveau de concurrence propice à une évolution plus soutenue des prestations à l'avenir avec Steamroller.


logo IntelLogo GigabyteLogo G.SkillLogo AsusLogo MSI

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel.



Les 73 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !