• Performances synthétiques

On débute nos tests synthétiques par Everest 5.50 et ses tests mémoire dans un premier temps. Du côté des débits mémoire en lecture et écriture le nouveau venu n'apporte rien côté AMD, par contre côté Intel, c'est une perte assez notable que l'on retrouve ! Cela s'explique par une fréquence moindre de l'Uncore de ce dernier par rapport au Bloomfield et qui contient entre autres le contrôleur mémoire et le cache L3, expliquant ainsi cette perte sèche...

 

Everest lecture mémoire [cliquer pour agrandir]Everest écriture mémoire [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Les opérations de copie mémoire et de latence (exprimée en ns, le score le plus petit étant donc le meilleur) sont à l'image des 2 tests précédents, à savoir des Phenom II X6 qui se situent au niveau des X4, la valeur variant selon la fréquence de chacun. Côté Intel, le 980X est toujours pénalisé par son contrôleur mémoire moins véloce, avec des écarts conséquents dans ces tests synthétiques mesurant spécifiquement ce point.

 

Everest copie mémoire [cliquer pour agrandir]Everest latence mémoire [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

On poursuit les benchs mémoire avec un test un peu moins synthétique : la Memory Suite de PCMark Vantage. Les AMD qui étaient distancés sous Everest se montrent ici plus à leur avantage, le 1090T prenant cette fois l'ascendant sur le 965BE, ce qui n'était pas le cas auparavant. A noter la bonne tenue de l'Athlon II X4. Côté Intel le 980X fait meilleure figure mais reste fort logiquement derrière les 975XE et 960 pour les mêmes raisons que précédemment.

 

C'est au tour de Super PI de faire office d'épreuve pour nos protagonistes. On calcule ici 8 millions de décimales à PI. Le résultat étant exprimé en secondes, le score le plus petit est le meilleur. Le CPU est prépondérant dans ce test, qui plus est monothread, du coup, ce sont l'architecture et la fréquence qui différencient ce petit monde. Les Core i7-870 et i5-750 profitent de leur Turbo Boost généreux dans ces conditions pour s'intercaler entre les Core i7-9xx. Le 980X disposant de la même fréquence que le 975XE, il le talonne sérieusement, son contrôleur mémoire moins véloce ne le pénalisant pas outre mesure. Le Core 2 Quad suit à bonne distance et les Athlon II / Phenom II qui n'ont jamais été friands de ce test sont très loin. Le X6 profitant de son Turbo Core à 3.6Ghz dans cette application non threadée, mène le bal des AMD.

 

 PCMark Vantage Memory score [cliquer pour agrandir]Super PI 8M [cliquer pour agrandir]

 Cliquez pour agrandir

 

On poursuit avec 2 tests purement CPU comme leurs noms l'indiquent. Tout d'abord CPUQueen, inclus lui aussi dans Everest,  est totalement multithreadé. Les CPU disposant de nombreux cores physiques et logiques font donc ici des écarts considérables. Le 980X n'a aucune concurrence, derrière, les 6 coeurs physiques des X6 ne leur permettent pas de revenir au niveau de 8 coeurs logiques des Core i7, même si le 1090T s'approche du 930.

 

CPUMark99 qui commence à être relativement ancien est toujours bien pratique pour simuler la puissance brute d'un CPU en environnement monothread. Bien entendu, l'architecture et la fréquence jouent des rôles prépondérants, en conséquence le 975XE  est en tête suivi de près par le 980X. Viennent ensuite tous les Core ix et les Phenom II, le X6 ne profitant étrangement pas complètement de son Turbo Core, probablement pas complètement bien géré par le bios jeune de la Crosshair IV Formula, il finit un rien derrière le X4 965BE.

 

CPUQueen [cliquer pour agrandir]CPU Mark 99 [cliquer pour agrandir]

 Cliquez pour agrandir

 

Voilà c'est terminé pour les benchs synthétiques, passons à présent à des tests un peu plus pratiques.



Les 96 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !