• Moyenne, température et consommation

Même si le résultat de chaque test est plus important qu'une moyenne globale, cette dernière permet toutefois en un coup d'oeil d'établir une hiérarchie. Voyons comment se comportent ces hexacores face à leurs ainés et concurrents. Le Core i7-980X termine nettement en tête et s'adjuge donc sans la moindre contestation possible le titre de CPU grand public le plus rapide.

 

Le cas du 1090T est un peu différent, d'une part les Phenom II accusent un retard important à l'origine sur les Core i7 et d'autre part et contrairement à Intel qui est parvenu à conserver les mêmes fréquences en passant de 4 à 6 coeurs par le biais d'un nouveau procédé de fabrication, ce n'est pas le cas d'AMD. Malgré cela, le Turbo Core permet d'apporter un petit boost de 200 MHz aux fréquences du 965BE en applications peu threadées (3 max).

Au final, le 1090T apporte un gain limité par rapport au 965BE, mais derrière cette moyenne se traduit des résultats très disparates selon que l'utilisation prioritaire sera l'encodage ou le jeu par exemple... Le 1055T finit quant à lui au niveau de l'ancien haut de gamme AMD en moyenne, avec la même remarque que précédemment.

 

Moyenne générale

 

Passons à un point important lors de l'achat d'un CPU, sa consommation. On mesure ici la consommation totale à la prise sous forte sollicitation CPU (carte graphique et HDD aux repos par contre), la carte mère a donc son importance et le design mono puce du P55 constitue un avantage indéniable. Au repos, le 980X parvient malgré ses nombreux transistors supplémentaires à faire légèrement mieux que ses prédécesseurs sur socket 1366, merci le 32 nm.

Les Phenom II X6 consomment eux légèrement plus que les X4, on reste à des valeurs très proches ceci-dit, c'est donc là aussi un joli tour de force qu'a accompli AMD, puisque le procédé de gravure reste lui en 45 nm !

 

En charge sous OCCT, les Core i7 et leurs 8 threads voient leur consommation s'envoler, exception faite du 870 sur socket 1156. Le 980X continue à surprendre en parvenant à consommer légèrement moins que son prédécesseur, là encore le 32nm d'Intel est fort utile. Côté AMD et sans surprise, le X6 1090T consomme davantage que le X4 965BE et se retrouve (de peu) être le CPU le plus gourmand de notre panel. L'écart est toutefois limité ce qui confirme la performance d'AMD qui est parvenu à conserver une consommation similaire en ajoutant pourtant 50% de coeurs d'exécution à son précédent CPU en haut de gamme.

 

Consommation

 

Dernier point mesuré aujourd'hui, la température des CPU avec un refroidissement assuré par un Noctua NH-U12P en 12v. Au repos, tous les CPU conservent des températures raisonnables, les 32°C du 1090T n'étant en rien excessifs.

 

En charge, le Core i7-975XE est le CPU chauffant le plus d'après les mesures des sondes internes, à contrario son successeur en haut de gamme chez Intel ne dépasse pas 53°C. Les Phenom II restent quant à eux étrangement froids au regard de leur consommation au niveau des Core i7 socket 1366. Dans les deux cas, des valeurs plutôt basses gage de stabilité et de pérennité des systèmes qui les accueilleront.

 

Température 


Voilà, vous savez tout ou presque sur les nouveaux hexacores d'Intel et AMD, passons à notre verdict page suivante.



Les 96 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !