pcat

• Consommation des cartes

Pour déterminer la consommation des cartes graphiques (seules), nous avions introduit fin 2015 un protocole s'appuyant sur un Riser PCIe x16 à partir duquel nous "extrayions" les différentes alimentations 12 V et 3.3 V fournies par ce port. Nous mesurions ensuite les tensions et intensités sur ces alimentations, ainsi que celles externes (connecteurs PCIe à 6 ou 8 pins), à l'aide de 3 pinces ampèremétriques Fluke 325 et d'un multimètre Fluke 179. Cela nous permettait de calculer la consommation réelle des cartes. Nous utilisons à présent PCAT, qui est en fait une version professionalisée de notre protocole, tout en contrôlant certaines mesures de manière aléatoire, via notre précédent kit.

 

• Consommation au repos

La consommation des cartes au repos n'évolue plus beaucoup au travers des dernières générations (d'un autre côté, il n'y a plus beaucoup de watts à gratter), toutefois les RX 6000 s'avèrent plutôt réussies dans ce domaine, se montrant un peu plus vertueuses à ce niveau que les RTX 3000. C'est d'autant plus vrai avec le petit dernier, puisque les RX 6600 (XT) se montrent remarquables à cet exercice. Ce n'est malheureusement vrai qu'avec un seul moniteur raccordé en 60 Hz, puisqu'en basculant à 144 Hz ou en branchant un second moniteur, ces dernières consomment largement plus sur notre configuration, sans justification réelle. Alors que les GeForce consomment de 5 à 6 Watts de plus en 144 Hz,  les Radeon de nouvelles génération en demandent de 18 à 25.

 

 

• Consommation en charge

En charge cette fois (QHD pour permettre de charger suffisamment les cartes), pas de surprise vu le TGP indiqué, la RX 6600 XT s'avère très contenue. De quoi proposer une consommation en berne de 25 % par rapport à sa concurrente désignée, pas si mal même si les performances sont elles aussi moindres en comparaison. Nous affichons ici les résultats de 3 jeux que nous avions l'habitude d'utiliser précédemment lors de nos dossiers, mais en pratique nous relevons à présent les consommations des séquences de test dans tous les jeux via PCAT.

 

 

Pour avoir une vue plus exhaustive, voici dans le tableau suivant les consommations moyennes relevées (la plus haute parmi les 3 passes de chaque jeu) en QHD, pour la RX 6600 Eagle de Gigabyte.

 

JeuxRX 6600 Eagle : Consommation (W)
Anno 1800 130
Control 129
Cyberpunk 2077

130

Days Gone 130
DiRT Rally 2.0 129
Doom Eternal 129
F1 2021

129

Far Cry 6 130
Flight Simulator

130

Ghostrunner 130
Hitman 3 131
Horizon Zero Dawn 130
Metro Exodus EE 129
Minecraft 127
Quake II RTX 129
Red Dead Redemption 2 130
Resident Evil Village 131
Watch Dogs: Legion 127

 

Très peu de variation en définitive, la majorité reste très proche des valeurs indiquées dans les graphiques, ce qui n'a rien de bien surprenant pour une carte totalement limitée par son enveloppe de puissance autorisée. Et lorsque tout ceci dure un peu plus longtemps qu'un simple bench ? Pour répondre à cette interrogation, poursuivons par le suivi de consommation sous Cyberpunk 2077 durant une trentaine de minutes, à l'aide de PCAT. Cela permet de vérifier le niveau moyen durant une période soutenue, mais aussi d'afficher les différents pics qui pourraient survenir durant cette période. L'intervalle entre chaque mesure est de 100 ms. Les mini, maxi et moyenne sont initialisés dès le lancement du jeu. Les pics de tensions mesurés se limitent à 160 W et la moyenne se retrouve au niveau attendu. Toute ceci conforte la préconisation d'AMD pour une alimentation de 450 W.

 

Le suivi de l'absorption d'énergie par la Gigabyte RX 6600 Eagle [cliquer pour agrandir]

  Variations de la puissance absorbée (Cyberpunk 2077) par la RX 6600 Eagle

 

 

• Efficacité énergétique

Afin d'évaluer l'efficacité énergétique des cartes, nous réalisons un indice basé sur les performances et consommations respectives de ces dernières, lors des sessions de mesure. Bien entendu, cet indice ne représente que la situation au travers des jeux mesurés, avec ces scènes et niveaux de détails. Selon la "préférence" du jeu pour telle ou telle architecture, le ratio basculera en faveur d'un côté ou de l'autre. La dernière née des rouges s'avère très efficiente, devançant sa grande sœur mais aussi la RTX 3060, y compris dans un jeu en RT, où ses performances en retrait la pénalisent pourtant.

 

 

Il est temps de passer, page suivante, à notre verdict.



Les 20 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !