• Protocole de test 2018 des cartes graphiques customs

prot picomatosIl est temps de passer aux choses sérieuses maintenant : que vaut cette petite carte graphique en situation réelle ? De nos jours, analyser les performances en jeu est tout juste utile pour faire des graphes bourrés de chiffres parfois creux. Le Comptoir s'est donc focalisé sur ce qui vous impacte vraiment dans la vie de tous les jours : la stabilité, la température et le bruit. Et pour se faire, nous ferons appel à notre Picoscope favori - Robert avec sa pince ampèremétrique. En plus de ça, nous rajouterons une caméra thermique pour les tests de température et un combo micro/carte son afin de mesurer la perturbation sonore sur tout le spectre de fréquence.

 

 

prot focusrite scarlett corsair rm850x ldlc f6 plus prot asus z390 prime

 

Pour faire cracher les bits sur notre carte graphique, nous utilisons un moteur 3D assez gourmand. Tous les tests sont effectués en 4K afin de générer des pics de courants les plus forts possible, pour faire consommer et chauffer au maximum la carte passée sur le banc.

Côté nuisances sonores, nous allons étudier les perturbations, non pas sur une valeur globale du niveau acoustique, mais sur le spectre correspondant à notre plage de fréquences audibles. Cela nous permet d'obtenir un résultat plus précis sur les sources de bruit et leur incidence réelle sur notre confort d'utilisation. Trois puissances de moulinage ont été retenues : 30% (idle / bureautique), 60% (charge normale) et 90% (jeu à burne et/ou applicatif intensif). Nous mesurons le son à l'aide de notre interface son Scarlett en plaçant le micro à 30 cm de la paroi fermée.

 

• Faisons péter les Watts !

À l'instar des autres cartes du fabricant, le courant observé sur cette RX 5600 XT Phantom Gaming est exemplaire, présentant un bruit très faible et aucune oscillation. L'alimentation est aussi bonne et adaptée que sur les autres modèles, rien de très étonnant puisqu'il s'agit de la même génération. C'est assez important, car cela permet de maintenir correctement la puissance sur la carte, ce qui permet d'obtenir des fréquences et une consommation stable sur le long terme.

 

asrock rx 5600 xt phantom gaming d3 - mesure de courant instantané [cliquer pour agrandir]

Le courant reste propre, contenu et stable, qu'importe la situation
Chiffres clés : Imoyen : 12,41 A ; Ipeak : 18,52 A

 

Avec un ratio (courant en pic)/(courant moyen) de 1,49, la carte restera donc dans des proportions correctes pour un modèle de milieu de gamme, tirant au maximum 18,52 A. Cela restera assez faible pour utiliser une alimentation de 500 à 550 W, en dessous il faudra rester très prudent cependant si votre processeur mange un peu de puissance lui aussi. Vous resterez néanmoins plus libre sur le choix de votre alimentation cette fois, pas besoin d'investir obligatoirement dans l'or. Côté consommation moyenne, la carte reste proche de la Sapphire Pulse RX 5600 XT.

 

 

• Burn baby burn !

Navi a réussi à réduire le fossé entre les verts et les rouges pour l'efficacité énergétique, mais la petite taille des GPU ne rend pas évidente la dissipation de chaleur. Ici ASRock propose un radiateur travaillé et pensé au moindre détail :

 

asrock rx 5600 xt phantom gaming d3 - gros plan sur le radiateur [cliquer pour agrandir]

asrock rx 5600 xt phantom gaming d3 - vue de la tranche [cliquer pour agrandir]

Cette fois pas de soucis, l'ensemble des puces est correctement refroidi.

 

Le fabricant prend en compte tous les éléments présents sur la carte, même les VRM dédiées à la mémoire. Sur l'ensemble, la conception est bonne, les caloducs sont bien placés et permettent d'extraire la chaleur du GPU, des puces GDDR6 et de toutes les VRM. Cela permet de limiter les pics localisés de chaleur, souvent liés à un design qui oublie certains points clés. Vous n'aurez donc pas de soucis sur cette carte graphique,  qui au lieu de rechercher un refroidissement excellent et localisé, se permet plutôt d'être moyenne partout, ce qui s'avère être plus efficace finalement.

 

asrock rx 5600 xt phantom gaming d3 - image ir au repos [cliquer pour agrandir]asrock rx 5600 xt phantom gaming d3 - image ir en charge [cliquer pour agrandir]

À gauche, image IR au repos ; à droite, image IR en charge : la backplate reste encore peu inutile dans son ensemble.

 

Comme d'habitude par contre, la backplate dispose d'un intérêt limité pour le refroidissement, mais la présence d'un joint thermique au niveau de GPU permet de mieux dissiper les plus grosses montées de température et de soulager les condensateurs de découplage. Dans l'ensemble, la carte reste fraîche et dispose d'une dissipation bien étendue, et la faible différence entre la température de jonction et la température du GPU montre que le refroidissement est bon sur l'ensemble de la carte. Dernier point qui a son importance : ASRock a prévu un refroidissement pour les selfs, dont leurs paramètres électriques dépendent de la chaleur : cela permet d'assurer une stabilité parfaite de l'alimentation, une chose qui se voit que sur certaines cartes haut de gamme généralement.

 

 

• Turbo au maximum

Ce sera avec ce cher Geralt toujours autant intemporel que nous vérifions la stabilité dans le temps des performances de la carte et pour le coup, le résultat est très bon pour la carte de chez ASRock :

 

 asrock rx 5600 xt phantom gaming d3 freq

 

La stabilité en fréquence du GPU est exemplaire. Certes, le boost est en deçà de ça valeur maximale, mais largement au-dessus de la valeur indiquée pour le jeu, nous sommes très proches du maximum atteignable. L'ensemble est propre et parfaitement maintenu, ce qui est rare sur les cartes Navi, et la gestion de la température sur le long terme est tout aussi parfaite, ASRock propose là une carte très solide.

 



Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !