• DiRT Rally

DiRT Rally est un jeu que l'on n'attendait pas chez Codemasters, qui nous est arrivé par le biais d'un accès anticipé avant une sortie officielle en décembre 2015. Il a renoué (enfin !) avec une conduite réaliste sans tomber dans la simulation pure, ce qui évitera de rebuter les néophytes. Nous applaudissons ce retour aux sources, car le virage arcade des DiRT devenait de plus en plus indigeste. Utilisant le moteur DX11 maison, Ego Engine en version 3, mais voyant l'arrivée de diverses spécificités, dont un blending avancé qui améliore sensiblement le visuel (supérieur à DiRT 4 utilisant pourtant la dernière version (4) du moteur, sans compter l'intérêt du jeu en lui-même) et que nous avons donc activé. Toutes les autres options sont poussées à leur niveau maximum et couplées au MSAA 4X en QHD et CMAA en UHD. Le jeu est maintenu à jour via Steam et nous utilisons le bench intégré en boucle lors d'une spéciale du Pays de Galles sous une pluie intense.

 

visuel DiRT Rally [cliquer pour agrandir]

Rien ne vaut une bonne BX 4x4, toutefois la "Sub" ne démérite pas !

 

Si ce jeu n'est plus tout jeune (DiRT Rally 2 lui succédera en février au sein de notre panel), son moteur Ego Engine profite de spécificités du fait d'un développement dans une optique PC avec partenariat Intel. Il reste donc un défi pour de nombreuses cartes, une fois le blending avancé activé. Ce n'est pas le cas des nouvelles venues, qui dépassent ou s'approchent systématiquement des 40% de gains, par rapport à la génération Pascal. 

 

 

 

• Far Cry 5

Far Cry 5 est comme son nom ne l'indique pas, la 6ème itération de la série, puisque depuis le 4, une "version Primal" plongeant dans la préhistoire est sortie entre-temps. Cette fois, c'est le Montana qui sert de décor aux aventures de notre héro, aux prises avec une secte religieuse. Si cette version ne renouvelle pas le genre, elle reste toutefois solide et plaira aux fans. Elle utilise bien entendu le moteur Dunia 2 (DX11) dévolu à cette licence, qui est en fait une évolution indépendante du CryEngine originel, suite au désaccord survenu entre l'éditeur Français Ubisoft et le studio Allemand Crytek. Nouveauté cette année, le moteur utilise la fonctionnalité Rapid Packed Math des Vega pour certains effets, c'est-à-dire leur calcul en 1/2 précision (16-bit au lieu de 32-bit) à double vitesse, pour ceux le permettant sans dégradation visuelle. Le jeu est maintenu à jour via Uplay et nous sélectionnons le profil Ultra couplé au TAA, puis nous utilisons le bench intégré en boucle pour mesurer les performances.

 

Deux comptoiroscopes : à gauche, nous comparons les presets graphiques, à droite les ratios 16:9 / 21:9

Far Cry 5 [cliquer pour agrandir]

Ah les paysages du Montana, son air pur, ses extrémistes religieux et ses armes authentiques !

 

L'utilisation des Rapid Packed Math est profitable aux deux Vega avec le modèle à 56 CU qui talonne la GTX 1070 Ti FE en QHD et l'égale en UHD. Les Turing ne semblent pas tirer partie de ce mode 16-bit alors qu'elles le peuvent en théorie, Ubisoft ayant probablement limité cet usage aux seules cartes compatibles au moment du développement. Un prochain patch pourra éventuellement apporter un joli boost de performance aux RTX, qui se "contentent" pour l'heure de gains situés entre 17 et 29% de mieux en QHD, les écarts se creusant avec l'augmentation de la charge en UHD.

 

 

Un Road movie entre Western et Heroic fantasy page suivante.




Les 118 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués