• Mais le HDMI avait pensé à un raccourci

Du 5120x2880@30/60 Hz, 2560x2048@120 Hz et 2560x1600@144 Hz au max en HDMI 2.0

Standard, standard... pas tant que ça au début. La Péritel et le DVI ont longtemps fait de la résistance. En même temps, allez dire à Mme Michu qu'elle doit se séparer de son magnétoscope et de son lecteur DVD parce qu'elle a changé de TV. Il a fallu attendre la sortie des consoles xBox 360 et sa quasi-jumelle PS3 (en 2006 donc) pour voir l'HDMI commencer sa domination. Il n'empêche qu'en décembre 2002, la connectique signifiant High Definition Multimedia Interface était née et elle n'était pas si loin de sa copine DVI. En effet, dans ses versions 1.0, 1.1, 1.2 et 1.2a, le HDMI offre une bande passante de 4,9 Gbit/s via la technologie TDMS et permet d'afficher du 1080p ou de l'UXGA au maximum (1600x1200) à 60 Hz. Le véritable intérêt par rapport au DVI réside dans la possibilité de faire circuler des signaux sonores compressés comme DTS ou Dolby Digital, ou non compressés avec un taux d'échantillonnage de 192kHz/24bits, tout ça sur 8 canaux. Pour continuer avec le détail de la connectique, voilà à quoi ressemble le câblage d'un connecteur HDMI de type A :

 

Pin HDMI  

Légende : Canaux, Masse, DDC, +5V, TMDS

 

En juin 2006, avec la norme HDMI 1.3, la bande passante a évolué pour atteindre à 10,2 Gbit/s. L'espace de couleur également été revu et les formats sonores compressés Dolby TrueHD et DTS-HD Master Audio des Blu-ray et HD DVD sont devenus compatibles. C'est aussi à cette date qu'est apparu le connecteur mini-HDMI de Type C sur lequel nous reviendront. En 2009, la norme HDMI 1.4 a apporté la prise en charge des écrans 3D stéréoscopiques (même si la 1.3 est suffisante pour de la 3D 1080i). Il devient alors possible d'utiliser le câble pour un retour audio ou comme câble réseau Ethernet bidirectionnel avec un débit de 100 Mb/s. Pas du plus utile dit comme cela, mais certaines rare smart TV reposent toutefois sur ce principe. Nous arrivons ensuite à l'ère de la 4K pour laquelle il devient possible d'afficher du 4096x2160 à 24 Hz ou de l'UHD 3840x2160 à 24/25/30 Hz. Parallèlement arrive le connecteur micro-HDMI, moitié moins grand que le mini-HDMI ; il est aussi appelé Type D. En septembre 2013 est introduit le HDMI 2.0 capable d'afficher de la 4K à 60 images par seconde grâce à un débit maximal TDMS évoluant de 3,4 Gbit/s à 6 Gbit/s (soit 18 Gbit/s au total). Avec l'HDMI 2.1, sorti en janvier 2017, le standard s'est offert un bond en avant considérable avec une augmentation de sa bande passante d'un facteur 2,66 pour atteindre 48 Gbit/s, de quoi afficher la 8K 30 Hz la main dans le slip, si tant est que vous ayez un moniteur compatible. Un format de compression, nommé DSC, voir page suivante - Display Stream Compression - permet en outre de diminuer le nombre de bits envoyé, ici aussi sous conditions de compatibilité, ce qui fait alors monter la définition maximum à... 10K 120 Hz !

 

HDMI1.01.11.21.31.42.02.1
Millésime 2002 2004 2005 2006 2009 2013 2017
Fréquence d'horloge 165 MHz 165 MHz 165 MHz 340 MHz 340 MHz 600 MHz 1,2 GHz
Débit par canal 1,65 Gb/s 1,65 Gb/s 1,65 Gb/s 3,4 Gb/s 3,4 Gb/s 6 Gb/s 12 Gb/s
Débit total 4,95 Gb/s 4,95 Gb/s 4,95 Gb/s 10,2 Gb/s 10,2 Gb/s 18 Gb/s 48 Gb/s
Débit audio 36,86 Mb/s 36,86 Mb/s 36,86 Mb/s 36,86 Mb/s 36,86 Mb/s 49,152 Mb/s 49,152 Mb/s
Profondeur de couleur 24bit/pxl 24bit/pxl 24bit/pxl 48bit/pxl 48bit/pxl 48bit/pxl 48/bit/pxl
Et ça affiche du 1920x1200
60 Hz
1920x1200
60 Hz
1920x1200
60 Hz
2560x1600
75 Hz
4096x2160
30 Hz
4096x2160
60 Hz
7680×4320 120 Hz

Tableau de comparaison des versions (c) Wikipedia

 

Puisque vous être désormais au point sur l'évolution de la technologie sous-jacente, nous pouvons nous intéresser au connecteur en lui-même. Il existe sous quatre formats qui portent simplement les noms de Type A, Type B, Type C et Type D - très original ! Le Type A est le plus commun, il se compose de 19 broches et se trouve à l'arrière de toutes les télévisions. Le Type B était l'équivalent du DVI-I Dual-Link, mais la version 1.3 de la connectique HDMI l'a rendu obsolète en offrant un taux de transfert de 20,4 Gb/s. Le Type C est apparu avec la norme HDMI 1.3 et on l'appelle aussi mini-HDMI, il est similaire au Type A, mais en plus petit (10,42 mm x 2,42 mm) pour gagner de la place. Le Type D est apparu avec la norme HDMI 1.4 et son format encore plus réduit (2,8 mm x 6,4 mm) lui a valu le nom de micro-HDMI, un outil bien pratique à une époque où les appareils deviennent de plus en plus fins.

 

HDMI Type A, C et D

HDMI Type A, mini-HDMI (Type C) et micro-HDMI (Type D), le Type B était en retard pour la photo de classe

 

Par contre, le HDMI est un connecteur conçu par un regroupement de marques (Sony, Thomson, Panasonic, Philips, Hitachi, Toshiba...) alors que le consortium VESA (Video Electronics Standards Association), un concurrent, avait aussi lui aussi vu que le transfert de flux audio manquait, c'est pourquoi ils avaient également une proposition à faire en 2006 : le DisplayPort.



Les 61 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !