• Puis, le DVI vint montrer la voie.

Pour du 4096x2160@30 Hz, 2560x1600@60 Hz, 1920x1200@120 Hz ou 1920x1080@144 Hz, mais pas plus !

La Digital Visual Interface, aussi un temps nommée Digital Video Interface, est une connectique numérique apparue en avril 1999 qui s'est retrouvée malgré elle dédiée aux dalles numériques (bien que ces dernières n'étaient ironiquement pas répandues). Ce nouveau connecteur transporte un signal RGB numérique via trois liaisons LVDS (Low Voltage Differential Signal) sur trois paires torsadées, une par couleur transportant 10 bits d'informations, 8 pour la couleur et 2 pour l'ECC (correction d'éventuelles erreurs). Il évite ainsi une conversion analogique/numérique, ce qui, ajouté à la technologie TMDS (Transition Minimized Differential Signaling) réduisant les interférences électromagnétiques que l'ont subissait en VGA, permet d'offrir en sortie un signal plus stable. En bon gros français : c'est du tout bénef, mais ça n'a pas empêché de décliner cette norme sous différentes moutures.

 

En effet, il existe trois types de connecteurs DVI et cinq modèles en tout : mais oui c'est clair ! Commençons par le DVI-A pour Analogique qui est peu intéressant, car un simple rebranchement du VGA précédent. Ensuite, il y a le DVI-I (Integrated), analogique et numérique (mais pas automatique) lui-même existant en version Single-Link et Dual-Link. Enfin, on trouve le DVI-D (Digital) qui est uniquement numérique... mais qui aussi le droit à deux versions Single-Link et Dual-Link.

 

La famille des DVI

La famille des DVI au grand complet.

 

Single-Link, Dual-Link, oukelé la différence ? Bah le Dual-Link utilise deux fois plus de fils et doublent la bande passante disponible. En Single-Link, elle est de 3,7 Gbit/s ce qui permet d'afficher du 1920x1200 à 60Hz. Et en Dual-Link ? Le double, soit 7,4 Gbit/s, ce qui expliquait la nécessité d'avoir un connecteur DVI-I Dual-Link sur certains écrans de grande taille. La norme DVI peut pousser jusqu'au WQUXGA, c'est à dire 3840x2400 pixels affichés à l'écran. Côté câblage, dans le cas du DVI-I Dual-Link ça donne ça :

 

Pin DVI

Légende : signaux Rouge, Vert, Bleu, Synchro H et V, Masse, DDC, +5V, TMDS

 

Dans la partie droite, les C1 à C5 sont utilisés pour la connexion en analogique avec l'aide du pin n°8. Les deux canaux numériques sont les groupes 1, 2, 9, 10, 17 et 18 pour le premier et 4, 5, 12, 13, 20 et 21 pour le second. Les pins n°23 et 24 s'ajoutent à cela pour l'horloge TMDS dont on parlait précédemment. 

 

Avec l’essor de la 4K, des vitesses de rafraîchissement de 120 et 144 Hz, le DVI rentre dans sa fin de vie, bien que toujours présent chez certaines cartes customs d'entrée ou de milieu de gamme. Il faut dire qu'avec la capacité d'afficher du 60Hz au-dessus du 1440p (en Dual-Link), le standard a de quoi suffire à bon nombre de joueurs. Néanmoins, pour les amateurs de consoles et autres postes de télévision, il fallait trouver un moyen de transmettre des informations audios via un seul et unique câble : et voilà le HDMI.




Les 61 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !