• Performances en refroidissement

Voilà le moment délicat, la mesure des températures en charge. Pour cela, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant nos processeurs surmontés du Grand Macho. Le GPU ne sera équipé que de l'Accelero S1 Plus pour ce test. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est-à-dire en écart par rapport à la température ambiante :

 

 

L'iCUE 4000X était le meilleur élève lors de l'exercice précédent, il brille moins sur le test de température. Ses trois ventilateurs lui sauveront la mise lorsqu'ils tourneront à pleine vitesse. Le delta mesuré est de près de 26°C dans ce cas, alors que son proche cousin lui met 2.5°C dans la vue avec le processeur de 95W.

 

En régulant la ventilation, nous constatons une augmentation de près de 30°C sur le processeur dans le 4000X. L'absence de ventilateur d'extraction et la présence de la façade en verre empêchent la bonne circulation de l'air. Dans le 4000D c'est une autre histoire puisque le 120 en extraction assite de la meilleure façon qu'il soit le ventirad passif. La température grimpe de seulement 2°C sur ce point.

 

Pour ce qui est du GPU, c'est une autre affaire. L'écart existe toujours entre les deux, mais il est moins important. Nous relevons 62.5°C de delta dans le 4000D et un peu plus de 6°C de plus dans le 4000X. La régulation ampute le 4000D d'une partie de ces capacités et l'air chaud emmagasiné fait monter la température de 10°C sur notre GPU. Les trois ventilateurs du 4000X parviennent encore à souffler un peu d'air dans ces conditions et à maintenir un delta proche des 74°C ici.

 

Comme nous aimons les expériences, nous avons retiré la façade en verre de l'iCUE 4000X et le résultat est sans appel ! Les trois ventilateurs poussent très fort, l'air est bien diffusé dans le boîtier et les températures extrêmement bien contrôlées. Le delta sur le processeur de 95W est de 12°C à peine, tandis que la carte graphique n'excédera pas les 62°C.

 

Au repos dans le 4000D [cliquer pour agrandir]Au repos dans l'iCUE 4000X [cliquer pour agrandir]

Relevé thermique au repos dans le Corsair 4000D et dans l'iCUE 4000X

 

L'imagerie thermique met en évidence les différences qui existent dans chacun des modèles. On peut voir que l'iCUE 4000X (à droite) manque clairement de souffle avec sa façade fermée et l'absence de ventilateur en extraction. Le 4000D (à gauche) est moins bien armé sur le papier, mais son flux d'air équilibré lui permet un gain énorme en température sur les points de contrôle.

 

L'intérieur du 4000D après 30 minutes de charge [cliquer pour agrandir]Dans le 4000X c'est moins la joie... [cliquer pour agrandir]

La couleur parle d'elle-même

 

Si les trois SP 120 RGB Elite poussent fort et sont capables de canaliser le flux d'air, la façade confinée du 4000X (à droite) ampute clairement leurs capacités. L'absence d'un ventilateur d'extraction fait que la chaleur se concentre dans le boîtier, faute de poussée suffisante. Le résultat est celui que l'on connaît. Dans le 4000D (à gauche) l'histoire n'est pas la même puisque les ventilateurs gèrent très bien la circulation de l'air. La chaleur sort aussi vite qu'elle rentre, ce qui impacte positivement les températures.

 

• Et avec 140W à dissiper ?

 

Avec 140W de TDP à dissiper, le 4000X ne fera pas un pli. Le test plante après seulement 10 minutes, alors que les trois ventilateurs soufflent à pleine vitesse. Le 4000D profite de son ventilateur d'extraction pour soulager le ventirad. Le delta mesuré à pleine vitesse est inférieur à 40°C, ce qui est excellent. En régulant le boîtier, nous pouvons prendre la mesure de l'efficacité des ventilateurs AirGuide, qui permettent de maintenir le delta sous les 46°C.

 

Là encore, nous réitérons l'expérience en retirant la façade de l'iCUE 4000X, qui avait échoué après seulement 10 minutes de course. Nous laissons passer les 15 minutes de test, avec un delta de 30°C tout au plus à pleine vitesse, puis nous décidons de remettre la façade en place. La température grimpe alors rapidement et finit par atteindre le seuil maximal de tolérance. Le test plante dans les 5 minutes qui suivent.


Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !