Test • Intel NUC10i5FNKPA2

• Et nos films dans tout ça ?

Terminons nos tests par une petite séance de ciné. Nous avons choisi du gros avec la lecture d'une trame vidéo 4K 24 ips, suivi  d'une seconde trame en 60 ips et, pour conclure, d'une lecture de vidéo 4K sur le Tioube via Chrome. Nous retranscrivons le taux d'occupation du processeur, de la mémoire, et du GPU.

 

 

On en arrive aux tests de lecture vidéo qui concluront notre dossier. Pas de jeu ici, le modèle n'en est pas capable, en tout cas dans des conditions acceptables. Pour ce qui est de la lecture vidéo, le CPU n'est pas trop sollicité, quel que soit le flux utilisé. Au pire, nous relevons 8% de taux d'occupation. 

L'iGPU servira un peu plus, avec un taux d'occupation de 13 à 20% selon le flux vidéo utilisé. En streaming 4K, nous atteignons les 39% d'occupation. Les 8 Go de mémoire seront mis à contribution, puisque l'iGPU mobilise des ressources lui aussi. On reste autour des 50 % lorsqu'il s'agit d'un flux H.265 et on dépasse les 70% lors du visionnage en streaming.

 

• Le mot de la fin

Nous en avons terminé avec le NUC10i5FNKPA2 de chez Intel. L'arrivée de la nouvelle génération de processeurs permet de gagner en confort d'utilisation, notamment au niveau des nuisances sonores, avec un système de refroidissement efficace lors de charges modérées. L'appareil consommera moins d'énergie et l'on aura moins de scrupules à le laisser en route durant de longues périodes. La connectique proposée se veut moderne, avec de l'USB 3.2 Gen 2, avec deux port au format USB Type-C,  du Thunderbolt 3, du réseau, du Wifi 6 etc. Bref, tout ce qu'il faut pour connecter son mini pc. On peut sans doute critiquer l'absence de port DP, mais sachez qu'un adaptateur DP vers USB-C sur le port Tb 3 fera l'affaire si vous n'avez que ce genre de câble chez vous.

Le point fort de ce type d'appareil réside dans la faible empreinte qu'il aura. Plus qu'ultra compact, vous oublierez vite qu'il est présent. Les performances délivrées permettent au NUC d'assurer dans le cadre d'une utilisation multimédia/navigation internet et sera assez performant pour effectuer quelques tâches légères comme du traitement de texte, de la visioconférence et autre joyeuseté de ce genre. Si vous voulez une bête de course au format réduit pour du montage vidéo, traitement et retouche photo, compilation lourde, oubliez vite. Le modèle n'a pas les reins assez solides. L'upgrade se limite ici à la quantité de mémoire. Le mini pc arrive avec 8 Go de DDR4 cadencé à 2666 MHz et vous pourrez porter cette quantité à 64 Go si vous le souhaitez. Le stockage de masse est réservé aux autres références de la gamme (FNHCA/JA) puisque notre NUC ne possède pas de slot additionnel. Il faudra composer avec l'unique SSD NVMe de 256 Go présent dans ce modèle (upgradable évidemment).

Les performances sont bonnes si l'on se limite au cadre d'usage, la consommation réduite est bien maîtrisée, l'appareil permet d'effectuer toutes les tâches les plus courantes sans trop de mal et en respectant nos oreilles. Encore une fois il convient de souligner que ce genre d'appareil s'adresse à un public spécifique, qui ne souhaite pas s'encombrer d'un PC fixe.

Et en parlant de marché de niche, le prix est tout aussi exclusif. Annoncé à 740 $ par Intel, on trouve le modèle à des prix très variés, compris entre 600 et 850 € par chez nous. C'est bien sur ce point qu'il y aura débat lors de votre choix.

 


gskill 40 noctua_40 intel_40.png

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 

 

Vous avez des idées (forcément brillantes) pour rendre les tests de ces mini machines plus pertinents ? Comme toujours, le Comptoir est à votre écoute, aussi faites-nous en part via la page contact ou via les ragots !


Un poil avant ?

Du retard pour le 3 nm de Samsung... à cause du Coronavirus ?

Un peu plus tard ...

La rumeur de la rumeur de la rumeur du lancement de Comet Lake-S !

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !