Le SX8200 Pro que les testeurs connaissent depuis son lancement est un module SSD M.2 NVMe PCIe 3.0 équipé d'un contrôleur SM2262EN avec de la NAND TLC 64L de chez IMFT, ce qui lui a valu des reconnaissances pour son rapport performance/prix/efficacité et lui a permis de rester chez certains longtemps en tête de liste des solutions recommandées, d'où aussi son statut de modèle relativement populaire. Néanmoins, plusieurs acheteurs ont révélé récemment avoir reçu un SX8200 Pro avec un contrôleur différent et/ou une NAND de marque différente. Un peu sur la défensive, ADATA a officiellement répondu que son SSD peut désormais effectivement se trouver dans le commerce avec un contrôleur SM2262EN, SM2262ENG ou SM2262G (SM2262EN et SM2262ENG seraient identiques, tandis que le SM2262G est une version mise à jour du SM2262EN), et qu'il ne peut garantir l'intégration d'une référence spécifique ni la marque de la NAND pour chaque SX8200 Pro, mais que chaque SSD sera toujours testé rigoureusement et fonctionnera selon les spécifications avec les variations habituelles.

 

adata xpg sx 8200 pro pcb

 

On comprend mieux pourquoi certains fabricants (souvent les mêmes) se satisfont toujours de fiches techniques aussi vagues que possible (sans donner trop de détail sur le contrôleur, hormis peut-être sa marque, ou sur la NAND), tandis que la note "jusqu'à" précédant les chiffres de performances en écriture/lecture permet déjà d'excuser toutes variations. Pour ce qui est de la NAND, ADATA a échangé celle d'IMFT pour l'ancienne génération V-NAND TLC 64L de Samsung — généralement achetée par les assembleurs sur le marché au comptant —, mais d'autres affirment également avoir reçu un SX8200 Pro intégrant de la NAND marquée UNIC2 — un constructeur chinois connu pour revendre de la NAND IMFT, mais qui pourrait parfaitement décider d'aller se fournir ailleurs d'un jour à l'autre, par exemple chez son compatriote YMTC. 

 

Ces changements en cachette auraient été moins gênants s'ils n'avaient pas été accompagnés de performances parfois inférieures. Même s'ils sont des déclinaisons d'une même puce, SM2262EN et SM2262G ne sont pas totalement identiques. Le firmware du SM2262G est a priori moins optimisé (avec une ROM SVN00235 comme le SM2262 standard, contre la ROM SVN047 du SM2262EN) et deux Cortex R5 à 575 MHz au lieu des 625/650 MHz des SX8200 Pro originaux. En sus, l'interface NAND serait également moins rapide avec un débit de 525 MT/s pour les derniers modèles équipés de V-NAND Samsung, tandis que la majorité des versions basées sur un SM2262EN fonctionnent à 650 MT/s ou plus. C'est aussi un constat que Tom's Hardware US a lui-même effectué grâce à son modèle SX8200 Pro original, en comparant des résultats obtenus sous ATTO. Certes, cela reste un benchmark synthétique et il aurait été mieux de tester l'un des nouveaux modèles directement face à l'ancien dans une même configuration de test — ce serait d'ailleurs planifié.

 

Bref, si vous achetez un XPG SX8200 Pro, il faut visiblement accepter de jouer à la loterie du contrôleur, même si ce n'est pas profondément dramatique en pratique, ce genre de pratique reste plus que déplorable vis à vis des clients et des testeurs, particulièrement sans communication préalable. Au fond, c'est un peu du même niveau que la cachotterie des diques durs à la technologie d'enregistrement SMR ou CMR non spécifiée. (Source)

 Ni vu ni connu, ADATA a modifié l'un de ses SSD XPG phares et qui se balade désormais dans le commerce en plusieurs versions.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 9 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !