Introduits en 2013 par HGST, les disques durs gavés à l'hélium sont assez légion 5 ans après où les capacités atteignent les 14To chez Seagate ou encore chez le premier susnommé. Si vous êtes des habitués du comptouâr, Blackbaze ne vous sera pas inconnu en bon pourvoyeur d'informations sur la fiabilité des skeudurs, vu le nombre de plateaux à bit qui transitent chez eux. Pas plus tard qu'en février dernier, Nico vous parlait de leurs dernières stats établies pour Q1 2018, révélant quelques mauvais élèves, mais surtout un taux global de panne vraiment très limité pour une mécanique aussi précise que peut être un HDD.

 

helium vs air defaillance blackbaze

 

Cette fois, on s'intéresse à d'éventuelles différences de défaillances entre les HDD classiques et ceux gazifiés au He. Rappelons que ces premiers fonctionnent non pas sous vide comme le veut la légende, mais bien avec de l'air, sans quoi il n'y aurait pas moins d'échauffement puisque les activités purement magnétiques entre têtes et plateaux n'en sont pas à l'origine, mais bien les frottements des pièces mécaniques... avec l'air. Remplacer l'air par l'hélium, gaz noble quelque 7 fois moins dense, permet moins de frictions et moins de vibrations. Seul problème, c'est un gaz extrêmement volatile qui à tendance à fuir très vite s'il n'est pas confiné dans un environnement totalement étanche, et c'est là l'un des enjeux de ces nouveaux HDD. Cela a d'ailleurs donné lieu à un nouveau statut SMART, labellisé sur l'ID 22 et spécifique à HGST, chargé de surveiller le niveau d'Helium.

 

Les bienfaits (approximatifs) de l'Helium en vidéo, dans la cave à momo

 

Bref, l'observation porte sur pas moins de 33000 disques de 8 à 12To, un échantillon que l'on peut qualifier de représentatif bien que le recul dans le temps soit limité. On serait en droit d'attendre un meilleur taux de panne de la part des disques He-isés, et c'est effectivement le cas même si c'est très léger. Ce, à condition de ne pas tenir compte des premières générations d'unités confinées à l'hélium, vieillissant assez mal.

S'il l'on prend comme source de statistique de drive days, qui correspond à une journée d'utilisation pour un disque donné et que l'on compare à une valeur similaire (sur les ST8000DM002 et ST8000NM0055, et en se basant sur les chiffres datant de Q1 2017), l'écart est alors plus représentatif : de l'ordre d'un gros demi pourcent, ce qui donne une tendance nettement plus marquée et qui devrait, ou pas, se confirmer sur les prochains mois. En tout cas : pari réussi, en attendant de réelles avancées sur la densité surfacique qui devraient rimer avec nouveaux défis quant à la fiabilité de ces belles mécaniques à l'aide des technologies MAMR,  HAMR, ou plus hypothétiquement HDMR ! (source)

 Premiers constats de fiabilité sur les disques durs moulinant à l'hélium. En plus on est sympas, on vous colle une vidéo DIY dedans ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 27 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !