Samedi dernier, nous apprenions qu’Epic Games avait bossé pour sa clientèle afin d’adapter l’EAC (Easy Anti-Cheat) un système anti-triche, à la console portable de Valve, le Steam Deck. Une nouvelle de taille, car ce composant logiciel doit être interfacé directement avec le noyau, ce qui impliquait à première vue un travail important d’adaptation. Bref, Epic s’est débrouillé, mais qu’en est-il des autres ?

 

Hé bien, l’évènement à permis à BattlEye, le système à l’œuvre dans ARMA 3, Rainbow 6 : Siege ou encore PUBG, de clarifier sa position, via un gazouillis d’oiseau :

 

 

Vous l’avez compris, tel Julien Lepers, la réponse sera Oui oui oui oui : BattlEye sera bien sur le Steam Deck. Il faut dire que le bousin est, en fait, déjà compatible Linux, et c’est justement l’OS manchot qui est à l’honneur sur la machine de Valve. Problème : cette compatibilité doit être activée par les développeurs au préalable, ce qui n’est justement pas le cas de la plupart des titres. Néanmoins, nous imaginons assez facilement tonton Gabe user de son influence pour demander aux jeux les plus populaires (PUBG en tête, pour le moment injouable) de se mettre à jour. Pour continuer sur le cas de PUBG, le titre étant déjà cross-platform (avec, entre autres, une version mobile), nous voyons mal un argumentaire refusant Linux ! Gageons donc que les changements nécessaires seront bien effectués en amont des premières livraisons de la console.

 

Le Steam Deck en version d'évaluation, c'est ça ! [cliquer pour agrandir] [cliquer pour agrandir] [cliquer pour agrandir]

 C’est une étrange fatalité que les éditeurs soient forcés à collaborer ensemble pour une si petite chose. Une si petite chose....


Un poil avant ?

Quoi de neuf avec le nouveau Prodigy M 2022 de BitFenix ?

Un peu plus tard ...

Les cartes Arc auront un schéma de nomenclature simple

Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !