Alors que la communauté gaming est absorbée par la sortie de la gargantuesque RTX 3090, il est bon de rappeler qu’un certain nombre de joueurs n’ont pas le budget pour une telle carte. Pour ceux-là NVIDIA a pourtant une solution afin de permettre à qui le désir de jouer dans des conditions optimales : le cloud gaming.

 

Accessible sous ce nom au grand public depuis février 2020, le produit a depuis bénéficié du soutien bienveillant de Valve grâce à une API dédiée facilitant la mise en place de serveurs et leur intégration au sein de Steam. Néanmoins, une catégorie très ésotérique de joueurs restait à l’écart : ceux ayant fait le choix d’un environnement virtuel sous Linux — par exemple grâce au tutoriel comptoiresque d’installation. En effet, pour des raisons assez évidentes de proportion de la clientèle, le support n’était pas assuré (il était possible toutefois en bidouillant l’user agent pour se faire passer par un Chromebook depuis leur support, en août) ; cela fait désormais partie du passé.

 

À partir de la dernière mise à jour du service, n’importe quel utilisateur sous Linux peut désormais lancer Chrome ou Chromium (et uniquement l’un de ces deux navigateurs...) et se rendre sur play.geforcenow.com pour commencer à jouer. De quoi reconvertir une machine prenant de l’âge ? Sûrement, encore faut-il souscrire à l’abonnement et être correctement équipé en matière de débit internet. (Source : GamingOnLinux via MiniMachines)

 


Un poil avant ?

Comptoiroscope • Sam sans se prendre au sérieux et en 4K

Un peu plus tard ...

Tiger Canyon : les NUC 11 Pro avec Tiger Lake et Xe se dessinent

 Streamer un serveur depuis Linux, ça ne semble pas si sorcier que cela... Et c'est enfin possible avec l'outil de NVIDIA ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !