Fin avril, nous apprenions que les spécifications matérielles pour installer Windows 10 évoluaient, particulièrement côté stockage : il faut désormais 32 Go de libre, que ce soit pour la mouture 32- ou 64-bit. Or, cela levait la question des appareils d'entrée de gamme typés ultraportables, dont les plus légers n'incorporent que 32 Go d'eMMC comme disque. Avec leur OS d'installé, il ne reste plus grand-chose disponible...

 

Microsoft a mis les choses au clair : ces 32 Go sont la condition pour l'espace disque des nouveaux ordinateurs conçus par les OEM, et non des ordinateurs déjà vendus. Un bon baratin pour pas grand-chose de clair : difficile de comprendre si les futurs modèles apachers devront maintenant obligatoirement avoir un SSD de 64 Go ou si, finalement, rien ne changera (puisque les 32 Go sont bien disponibles avant installation). En l'absence de blocage logiciel, il y a fort à parier que la seconde hypothèse sera malheureusement la bonne...

 

Au moins a-t-on la certitude du support des vieux appareils, ce qui est déjà un bon point ; et très probablement un avertissement, leur obsolescence programmée (sans mauvais jeu de mots !) au vu de l'évolution prise par l'OS Raymondien. Il faut dire qu'au vu de la puissance de base des bidules, le meilleur conseil à leur sujet reste de ne pas s'en procurer du tout... (Source : HotHardware)

 

windows10 logo blague maj

 Une explication un peu bancale, mais les utilisateurs de machines d'entrée de gamme un peu âgées devraient bien bénéficier des dernières rustines : ouf ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !