Beaucoup s'accordent à dire que les SSD de demain vont chauffer plus que jamais, et quand on voit les températures qu'un SSD NVMe contemporain est déjà capable d'atteindre et que l'on sait que la chaleur est son pire ennemi, il y a de quoi effectivement avoir quelques frissons. Mais est-ce que cela justifie pour autant les solutions un poil démesurées que l'on a déjà vues passer ces derniers temps, comme celle-ci, celle-là ou encore celle-ci ? Un débat pour un autre jour. Hélas, les comparatifs de solutions de refroidissement pour SSD ne sont pas (encore ?) vraiment en vogue à ce stade, preuve peut-être d'un intérêt limité et qu'un simple radiateur bien « paddé » fournit avec la carte mère dans un boitier convenablement ventilé suffit probablement encore largement à contenir la chauffe de ce type de hardware. Mais ce n'est certainement pas ça qui va empêcher certains fabricants de s'en donner à cœur joie et de laisser libre cours à leur imagination pour trouver une solution à ce « problème ».

 

jiushark m2 three 1

 

Nous en avons aujourd'hui un nouveau bel exemple chez le constructeur chinois JiuShark et sa création JuiShark M.2 Three. D'apparence, ce radiateur ressemble véritablement à un ventirad au format tour surmonté d'un ventilateur. Néanmoins, il n'est pas aussi grand et massif que les images peuvent le suggérer, bien que ce soit déjà plutôt conséquent pour refroidir un objet de la taille d'un SSD NVMe : 8,2 cm de haut, 3,55 cm d'épaisseur (avec le ventilateur) et 7,45 cm de long, et environ 113 g en tout sur la balance. Le radiateur possède 27 ailettes en aluminium traversées d'un seul gros caloduc en cuivre recouvert de nickel, et le ventilateur pouvant ou non compléter le tout possède un diamètre de 60 mm et pourra mouliner jusqu'à 3000 tr/min. C'est avec cet ensemble destiné à prendre un sandwich un SSD M.2 2280 que JuiShark affirme avoir pu réduire drastiquement la température de fonctionnement d'un SSD 980 PRO de chez Samsung, comme le fabricant nous le montre ici : 

 

jiushark m2 three resultat

Les résultats affichés sont les températures obtenues avec ventilateur, sans ventilateur et SSD nu ; les premiers sont ceux pour la NAND, les seconds pour le contrôleur. 

 

Sans surprise, installer ne serait-ce qu'un simple radiateur sur son SSD permettrait déjà d'améliorer sensiblement les températures, ça alors, qui l'eut cru ! Et d'autant plus en y ajoutant un minimum de ventilation, si si ! Comme d'habitude, on s'interrogera sur le côté pratique, trouver de la place pour une telle structure dans un boitier de joueur classique promet d'être impossible dans la majorité des cas, et autrement cela pourrait aussi quelque peu compliquer les choses en matière de refroidissement. Accessoirement, on aimerait également beaucoup savoir ce qu'en pensent les fabricants de cartes mères quant à la capacité du système de fixation d'un SSD M.2 de supporter une telle charge à la verticale... En tout cas, si l'idée vous séduit, sachez que le bousin ne coûte pas bien cher, l'équivalent en Yuan de 8,80 $ en version aluminium, ou 13,30 $ pour le modèle peint en noir. (Source)


Un poil avant ?

Et pim, TSMC annonce des prix plus hauts pour les CPU et GPU dès janvier 2023 !

Un peu plus tard ...

Inzone M9 et M3 : Sony a enfin pénétré la zone de l'écran gaming, pour PC et PS5 !

Les 16 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !