Avec la précédente canicule, vous avez peut-être eu l'occasion de constater qu'un PC, ça chauffe... et même pas mal ! Si le Raspberry Pi rentre dans la catégorie des mini-PC, c'est avant tout par son prix. Il ne faut donc pas oublier de le refroidir - surtout la quatrième version qui a subi un boost conséquent au niveau du CPU.

raspberry pi 4 ice tower

Celui-là n'est pas celui testé, mais il est quand même plus mignon (et plus encombrant !)

 

Notre confrère Phoronix est allé vérifier cela à l'aide de quatre moyens différents de rafraîchir la carte : le rien de tout gratuit, le radiateur tout simple apacher en aluminium, le Fan SHIM (un ventilateur qui s'accroche au GPIO) à 10$ et un boîtier dissipant passivement les watts du bouzin, nommé FLIRC, tarifé à 13-15$.

 

Nous ne vous cachons pas que les résultats sont assez prévisibles : sans rien ça n'est pas top, guère mieux avec un refroidissement très basique, alors que le boîtier passif est quasiment au niveau du ventilateur actif. Cependant, certaines charges ne sont pas suffisantes pour déclencher les mécanismes de bridage thermique : rassurez-vous donc, le Raspberry Pi 4 peut toujours être utilisé en version vanille sur des tâches légères. Pour le reste, sortez Google Translate et rendez-vous sur le test complet !

 

 Même sur les mini-PC, le refroidissement c'est important : attentions aux canicules ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !