La vague DDR5 se prépare en coulisses, et va frapper le monde du PC à la fin de l'année d'abord avec Alder Lake, puis second semestre 2022 avec Zen 4. Même si le JEDEC a fourni les specs, nous ne savons pas encore quel type de performances nous aurons, ni comment se comporte la RAM en action, les latences, leur impact, bref nous ne savons pas grand-chose.

 

Par contre, Corsair nous en apprend une, et elle est moins bonne que ce que nous avions pensé. En effet, la DDR5 devrait voir sa tension de fonctionnement passer de 1.2 à 1.1 V par rapport à la DDR4 telle qu'elle est standardisée. Du coup, tout le monde fait la relation entre tension et chaleur dégagée, et pourtant nous faisons fausse route avec ce raisonnement concernant la DDR5. Pourquoi ? Corsair l'explique simplement. Le régulateur de tension est déporté depuis la carte mère vers les modules de mémoire. Du coup, plus d'éléments qui bossent dans un endroit exigu = plus de chauffe. Néanmoins, la firme travaille à sa solution nommée DHX Technology, autre nom du Dual-path Heat Xchange.

 

Autre point, Corsair ne dit pas si ses modules incorporeront l'ECC sur puce, ce qui devrait théoriquement être le cas puisque c'est un prérequis de la DDR5 si vous vous souvenez des détails, et puisque le teasing opéré il y a 3 mois l'indiquait. On peut imaginer que la firme ne sera pas la seule à être confrontée à ce problème, on devrait donc avoir une nouvelle génération visuelle et technique, et pas une vieille série trainée des années durant.

 


Un poil avant ?

Bon plan • A Plague Tale et Minit offerts par Epic Games

Un peu plus tard ...

Bon plan • Cooler Master Hyper 212 Black Edition à 23 €

 Corsair parle de sa DDR5, et d'une contrainte qui l'a obligé à modifier ses refroidisseurs. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !