La semaine dernière, nous avions parlé des Ryzen 7000 et du test Cinebench R23. Vous pouvez retrouver les résultats du 7950X et des autres sur ce billet. Une chose cependant semblait étrange : la différence avec le 13900K était énorme. Cependant, alors que le 7950X a 16 coeurs réels, le 13900K en a 24, répartis comme suit : 8 coeurs P et 16 coeurs E. Pour autant, le gap était énorme, 10000 points, pour deux puces concurrentes directement, ça faisait (un peu) beaucoup. Eh bien la raison a été trouvée, ou plutôt expliquée. Le CPU était en aircooling, et donc il s'est retrouvé avec un turbo moyen assez moyen.

 

Avec du watercooling, dont la qualité est fluctuante, la nature du radiateur aussi, la puissance de la pompe également, les performances oscillent entre 36 et 39 000, 38984 pour être précis. Un 13900K débridé à 350W donne un peu plus que 40k points. Voilà qui replace complètement ce CPU dans la course à la performance, et qui donne un enseignement important. Comme Alder et surement Raptor, il va falloir un gros cooling pour éviter de voir du throttling, ou tout du moins permettre au CPU de tenir sa fréquence turbo tout coeur actif pendant de précieuses secondes. Mais ça pousse quand même très fort, pour obtenir ce genre de performances, c'est qu'il y en a sous le heatspreader !

 

7950x r23 39k

Un poil avant ?

Intel Core 13e génération, aka Raptor Lake-S : le détail des 14 premiers CPU !

Un peu plus tard ...

Intel sort un nouveau pilote graphique, du mieux pour Arc

Le score R23 de la semaine dernière avait un loupé, pourquoi ?

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 35 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !