S'il l'on avait eu de grands espoirs sur la version ARM de Windows 10, il a malheureusement fallu déchanter. Les quelques modèles disponibles se sont révélés peu véloces en dépit d'un tarif bien trop élevé pour ce genre de machine, autant dire que les laptops équipés sont restés dans l'ombre. Cependant, Qualcomm à l'air d'y croire encore - et pour cause, quand on voit le parc de PC portables, cela a de quoi faire rêver un nouvel acteur - et nous dévoile son Snapdragon 8cx.

 

Après un 855 conforme aux habitudes de nomenclature de la firme, que signifie donc ce "cx" ? Tous simplement Compute eXtrem, rien de bien nouveau dans la fouillis marketing actuel. Bien entendu, la cible est les "Always Connected PC", ces ordinateurs portables 100% connectés au point de ne jamais dormir, avec pour soutenir cette demande de performances (pour un coût énergétique toujours plus bas) une gravure en 7nm. La partie graphique est nommée Adreno 680, et supportera nativement DX12  - enfin une nouvelle qui parle au joueur. De plus, on retrouvera une connectivité sans faille avec les réseaux cellulaires LTE 2 Gb/s en débit descendant, le WiFi ad et la dent bleue 5.0. Notons par ailleurs que le TPU (Tensor Processing Unit) Hexagon 690 est de la partie, pour des applications de l'intelligence artificielle toujours plus performantes dans le domaine du traitement d'image. D'autres petits plus sont également de la partie avec le NFC et l'USB 3. (gen1 ?), la recharge rapide et le GPS.

 

Si la fréquence de fonctionnement de la version de démo était de 2,75 GHz, la version officielle annonce une reconfigurabilité libre de celui-ci en fonction du bon vouloir des OEM. De là à voir un mécanisme à la GPU Boost ou un TDP flottant, il n'y a qu'un pas. Rajoutons que la partie graphique devrait être capable d'afficher de la 4K sur deux écrans externes, pas mal pour un petit PC ! Le multi écran est, il faut l'avouer, franchement pratique, d'autant plus que des tablettes équipées pourraient également voir le jour.

 

qualcomm snapdragon 8cx

Oh, il est tout petit, tout mignon !

 

Par rapport au précédent 850, le nouvel Adreno 680 devancerait d'un facteur 2 son père spirituel sur les performances pures (et le nombre de transistors), et 60% sur l'efficacité énergétique. Sous le capot, les 4 cœurs Cortex-A76 modifiés appelés Kryo 495, similaires aux Kryo 485 de la mouture 855, combinés à 4 cœurs A-55 plus petits devraient, selon la firme, égaler un i5-U, le tout sous un TDP de 7W refroidi passivement. Avec un total de 10 Mo de cache, le bouzin a effectivement de sérieux arguments. De quoi renvoyer à ce point le x86 dans les vielles casseroles dont il est issu ? Pas si sûr... Il faudra encore que ces performances s'avèrent réellement utilisables dans une utilisation courante. Vivement les premiers modèles afin de tester la véracité de ces déclarations ! (Source : AnandTech)

 

 Changement de nomenclature pour une puce prévue pour les PC portables ARM : enfin celle qu'on attendait ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !