Voilà une information absolument invérifiable qui provient de CPC, parfois sujet à des galéjades comme les 5 GHz obtenus sur Ryzen dont on sait qu'il n'en est pas capable à l'heure de ronronner dans vos machines. A vrai dire il a tweeté ce qui serait en gros le futur d'EPYC, la grosse puce serveur développée par AMD. Pour des raisons de commodités, nous l’appellerons EPYC 2, ce qui ne préfigure en rien le futur nom. Selon lui, les puces auraient 64 coeurs donc 128 threads, 256Mo de cache L3, un contrôleur mémoire capable de gérer nativement 8 canaux de DDR4 3200, et on conserverait les 128 lignes PCIe. Vu comme ça c'est alléchant, pardi !

 

Si on regarde la gamme actuelle, il est clair que ces chiffres sont impressionnants à défaut d'être confirmés. Le plus gros EPYC, le 7601 a 32 coeurs et 64 threads et 64Mo de mémoire L3. Le nombre de coeurs serait donc doublé, et le cache L3 multiplié par 4. A ce rythme là, on espère qu'AMD arrivera à caser tout ça dans le prochain procédé de gravure 7nm, et surtout qu'il sera assez mature pour arriver en 2019 au plus tard. Quand on voit Intel ramer pour le 10nm, on peut légitimement avoir des doutes.

 

amd ryzen

 Et si on avait les specs des futures puces EPYC d'AMD ? Ca tombe bien CPC nous les donne, gratos, comme ça, en toute confiance 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 15 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...