Le jeu Evil Dead, issu du nanar des années 80, qui mettait en scène divers personnages qui font une découverte maléfique sous forme de livre dans une cabane en plein coeur de la forêt. Tour à tour possédés par le démon, les jeunes s'entretuent avant que l'un d'eux ne soit plus fort que les autres et mette fin au maléfice. C'était le genre de scénario de film série B qui pouvait inonder les écrans, en 1981 au cinéma, la TNT, le câble, la TV par internet n'existaient pas. Le jeu vient d'arriver, reprenant ce scénario, animé par l'Unreal Engine 4, avec du DLSS dedans.

 

GameGPU a fait son test. Il y a au final assez peu de choses à dire. Premièrement, en FHD, le DLSS permet à la RTX 3080 Ti de passer de 182 à 223 ips, c'était dès le départ pas nécessaire vu le taux déjà élevé. Mais c'est aussi vrai pour toutes les RTX puisque la plus petite testée, la 2060 SUPER, passe de 83 à 97. Les rouges sont pas mal dans ce jeu, sur ce moteur plutôt favorable aux GeForce. En QHD, le DLSS donne du souffle aux cartes, même si la cadette 2060 SUPER était encore à 56 ips. La RX 6900 XT reste un peu derrière la RTX 3080 Ti, mais ça reste tout à fait correct à plus de 120 ips. Enfin, en UHD, le DLSS montre son importance. Nous le disons à chaque article que nous faisons, ce sont des technologies qui trouvent leur intérêt surtout en UHD, et qui offrent du coup des perfs plus souples alors que la carte se montre poussive à cette définition.

 

Au final, un divertissement digne du film, avant l'UHD, le DLSS est dispensable, à partir de l'UHD, il est indispensable.

 

evil dead

 


Un poil avant ?

Aya Neo 2 : la succession de l'Aya Neo avec du hardware qui déboite

Un peu plus tard ...

Lovelace cet été ?

 Evil Dead rappellera des souvenirs aux vieux geeks dont votre serviteur fait partie. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !