Lors d'un entretien avec Tom's Hardware en marge du CES 2022, David McAfee, le vice président Corporate et manager général de la division Client Channel a expliqué que la compagnie est effectivement en train d'explorer une solution pour apporter le support des Ryzen 5000 aux cartes mères à base de chipset 300, reconnaissant que c'est un sujet qui passionne une portion très "vocale" de la communauté AMD et que l'entreprise ne veut pas (plus ?) ignorer ! Apparemment, ce serait également un sujet très discuté au sein de l'entreprise elle-même. Au fond, une idée bien sympathique, mais tellement tardive, plus d'un an après le lancement de la génération Vermeer. La nouvelle tombe aussi alors que plusieurs fabricants de mobales ont très récemment joué avec un support inattendu des modèles Ryzen 5000 sur plusieurs de leurs cartes mères A320 grâce à un nouvel AGESA 1.2.x.x, dont le soi-disant verrou artificiel empêchant la compatibilité (qui n'existait pas dans l'AGESA 1.1.x.x) avec les nouveaux CPU aurait été retiré.

 

amd 5 years of ryzen

 

Cette marche arrière surprise de la part d'AMD permettrait certes à l'entreprise de renouer avec sa promesse de la rétrocompatibilité avec le socket AM4 et d'offrir à celui-ci une sortie en beauté. À ce stade, lever ce verrou ferait aussi bon genre face à la concurrence (pas trop mal placée en ce moment) et permettrait au Ryzen 5800X3D de ratisser un peu plus large pour le dernier « hourra » sur socket AM4, et ce sans vampiriser les ventes de cartes mères plus récentes. En effet, à ce stade, on peut imaginer que la vaste majorité de ceux qui voulaient du Ryzen 5000 a déjà laissé tomber sa carte mère de série 300. Mais quand bien même ce serait une bonne chose, ce ne serait pas que flatteur pour l'entreprise, notamment si l'on se souvient encore des arguments techniques longtemps avancés par AMD pour défendre l'incompatibilité au lancement de Zen 3 avec les chipsets 300... Toujours considéré par beaucoup comme une segmentation futile et forcée.

Souvenons-nous également qu'AMD voulait initialement limiter la compatibilité des Ryzen 5000 aux nouveaux chipsets 500, une segmentation qui était alors malvenue et pour le moins difficilement justifiable, mais qu'AMD avait toutefois bien vite abandonnée après avoir été fortement critiquée sur ce point, et tous les chipsets 400 et la majorité des mobales concernées reçurent ensuite plus ou moins rapidement les BIOS/UEFI adaptés, pour le plus grand bonheur de leurs propriétaires. Accessoirement, ce serait donc aussi à partir de ce moment-là que les arguments d'AMD pour les chipsets 300 ne pouvaient virtuellement plus vraiment tenir, étant donné que les séries 300 et 400 partagent en réalité exactement les mêmes bases, les seules vraies différences entre X470/B450 et X370/B350 étant un changement de procédé de gravure (die-shrink) et une réduction de la consommation.

 

Bon, en pratique, ce n'est pas qu'une question de chipset, les choses ne sont naturellement pas toujours aussi simples. La longévité du socket AM4 est aussi sa faiblesse et David McAfee nous rappelle qu'AMD a déjà dû batailler avec la limitation d'une ROM SPI de 16 Mo, maintenir le support d'autant de produits aurait ajouté énormément de complexité au travail et des choix difficiles avaient donc dû être effectués. Il explique aussi que bon nombre d'évolutions matérielles avaient été effectuées autour de l'alimentation du socket sur les cartes mères après la série 300. Au fond, ça n'aurait jamais été qu'une simple question de savoir si le plus des gros des Ryzen 5000 peut réellement fonctionner sur une carte mère de série 300, mais surtout si celle-ci sera réellement en mesure de fournir les performances attendues et de laisser le CPU s'exprimer correctement.

Bon, en fin de compte, la position officielle d'AMD n'a en réalité pas encore changé. Officiellement, Ryzen 5000 et chipsets 300 sont toujours incompatibles, puisqu'il pourrait y avoir des problèmes potentiels que l'entreprise n'aurait pas encore identifiés. Des bidouilleurs ont déjà trouvé des solutions pour faire tourner du Ryzen 5000 sur de la mobale de série 300, mais tout cela se fait donc sans aucune garantie de bon fonctionnement. Toutefois, en supposant qu'AMD travaille réellement sur la chose et que celle-ci lui tient soudainement vraiment à coeur pour x ou y raison(s), on est donc peut-être enfin en droit d'espérer une forme de solution officielle d'ici les prochains mois. (Source)


Un poil avant ?

GIGABYTE y va de sa DDR5 à... 6000 MHz

Un peu plus tard ...

Comme l'AM4, le socket AM5 restera chez AMD pour longtemps, parole de Lisa !

 Forcément, on a très envie d'y croire. Vaudrait mieux tard que jamais... Mais pourquoi maintenant ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 19 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !